Journal d’Avril 2011 : « Les enfants aussi » d’Arlette et Charles Testyler

LES ENFANTS AUSSI, d’Arlette et Charles Testyler, avec une préface de Tatiana de Rosnay, aux éditions Delattre

Avoir réussi à faire du récit de leur vie dans les camps, un grand livre d’amour, donne aux souvenirs d’Arlette et Charles Testyler un poids encore plus dramatique.

On n’oubliera pas la recherche par Charles dit Szlamek 15 ans, de son père adoré dans les camps de travail dépendant d’Auschwitz, ni le désespoir de la mère d’Arlette, qui ayant sauté d’un train en France avec ses deux enfants et qui a survécu avec les petites, est morte de chagrin très peu de temps après la guerre en 1946, ne voyant pas revenir son mari.

C’est une chose rare que l’amour, c’est encore plus bouleversant de le trouver à chaque page dans ce récit “pas comme les autres”.

Claudine Hanau

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :