Journal de Juillet 2013: « La mémoire est une chienne indocile » d’Elliot Perlman

519QW18lJIL._« La mémoire est une chienne indocile » d’Elliot Perlman, Éditions Robert Laffont, 2013

Quoi de nouveau sur l’Holocauste, quoi de nouveau sur le racisme?

Ce livre “énorme” de Perlman, un Australien de 50 ans, peu connu à ma connaissance, en France.

Il raconte plusieurs histoires entremélées de destins vivant aux USA et cherchant des réponses à la grande question du XX° siècle : comment ce siècle de progrès dans presque tous les domaines a pu donner naissance à un des plus grands crimes de l’histoire de l’humanité, sans doute même le plus grand.

Et cette question sans véritable réponse à ce jour, est posée par des citoyens noirs américains, eux-mêmes victimes d’une longue série…

La mémoire dans tout cela? Elle empoigne nos vies et nous empêche parfois de dormir.

Achetez, lisez, vous ne le lâcherez plus.

Daniel Rachline

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s