Notre Journal de juillet 2010: Burqa, la face cachée

Encore la burqa ! direz-vous. Et bien oui. Et même s’il y a en France de nombreux problèmes importants et urgents à résoudre, la “burqa” ou plus exactement le “niqab” en est un et pas des moindres. Alors pourquoi serions-nous les seuls à ne pas en parler?

Ce vêtement est devenu un “phénomène” social, un sujet de débats et de polémiques. La burqa est aujourd’hui l’objet de toutes les attentions, et même, on propose la création d’une loi rien que pour elle. Ce n’est donc pas rien!!

De plus en plus de femmes s’affublent de ce vêtement par respect, dit-on, des lois de la religion musulmane. Or, cet attribut qui se prétend le signe d’une observance religieuse n’est en réalité ni islamique, ni islamiste. Il relève, selon le Cheik du grand institut théologique du Caire, “de la tradition et non pas du culte”. Il est même décrié dans certains pays musulmans dans lesquels il est interdit.

Ce voile intégral a été remis au goût du jour par le mouvement intégriste salafiste introduit en France dans les années 1990. Pour faire simple et rapide, rappelons que le salafisme est un courant musulman qui prône un Islam des origines expurgé des “innovations blâmables” qui pervertissent la religion. Pour ce mouvement traditionnel, rigoriste, puritain et moyenâgeux, tout non-salafiste est un impie. Mouvement communautariste, il sait faire parler de lui par son activisme bien que minoritaire dans le monde musulman.

Radical et prosélyte (on y compte de nombreux convertis), le Salafisme en très nette progression, s’est politisé au cours du temps, il est désormais en totale rupture avec la République et ses valeurs fondamentales. Il refuse toute influence occidentale, en particulier la démocratie et la laïcité, qu’il accuse de corrompre la foi musulmane.

Une des visées de ce mouvement en instaurant le port obligatoire de la burqa, est de rendre les femmes invisibles aux regards des autres. La femme représentant aux yeux des Salafistes, tout ce qu’il y a de plus impur, de plus troublant qui détourne l’homme de Dieu. Mais aujourd’hui, c’est le contraire qui se produit car ces femmes se retrouvent projetées sur le devant de la scène, exhibées à outrance, instrumentalisées. Plus visibles que n’importe quelles autres femmes.

Paradoxal, non? Certes, mais pas anodin. Ce paradoxe dévoile la face cachée de la burqa. Elle est devenue un instrument politique, et les femmes encore une fois, ne sont là que pour servir la cause. Que la dignité de la femme soit bafouée, qu’elle n’existe pas comme individu identifiable qu’importe!! Les Salafistes, en dépit de leurs assertions, se soucient comme d’une guigne du sort des femmes.

Une autre de leur volonté est d’exercer une pression sur les musulmans français, de les culpabiliser en leur faisant croire qu’ils sont de “mauvais musulmans”, ce qui malheureusement réussit souvent auprès de jeunes sans repaires et sans espoir.

La burqa sert de prétexte à un défi lancé aux pouvoirs publics. C’est une épreuve de force qui se joue entre des intégristes à tendance communautaire et la République. Les intégristes sachant pertinemment utiliser les lois et principes démocratiques mis à leur disposition, pour précisément atteindre cette même démocratie faible par nature et nécessité. Une loi serait-elle nécessaire et suffisante pour endiguer ce phénomène ? Peut-être. Partiellement…

En tout cas elle aurait l’avantage de rappeler qu’en République tout n’est pas permis et que la liberté, la sécurité pour tous passe nécessairement par la restriction de quelques libertés individuelles. Aussi ne peut-on sortir nus, ou masqués, boire sur la place publique, ou s’adonner à des fantaisies susceptibles de “déranger” le plus grand nombre…

Se parler à visage découvert, se regarder est signe d’altérité, de respect auquel nul ne devrait pouvoir se soustraire. C’est une condition minimum nécessaire au vivre ensemble. Si l’on refuse de se soumettre à cette élémentaire règle : on peut très bien rester chez soi…C’est aussi ça la liberté !!

Lison Benzaquen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :