Journal de Janvier 2011 : tant qu’il y aura un homme

Nous ne pouvions pas ne pas évoquer les dernières nouvelles d’Iran.

Récemment un cinéaste iranien, Jafar Panahi connu dans le monde entier pour avoir réalisé des films tels que Le Ballon blanc en 1995, caméra d’or    à Cannes cette année-là, Le Cercle,

Lion d’or à Venise en 2000 et prix d’un certain regard à Cannes pour Sang et or en 2003. Beau palmares à faire envie.

Il ne lui a pas permis d’éviter un autre type de reconnaissance : il vient d’être condamné à six ans de prison plus une interdiction de vingt ans de tourner des films, de sortir du territoire et de donner des    interviews aux médias.

Motif rappelé dans toute la presse occidentale qui relate ce jugement : “ participation à des rassemblements, propagande contre le régime”.

Il est vrai qu’il ne s’est jamais caché de ses opinions et qu’il a toujours proclamé et dénoncé que “les droits de l’homme sont bafoués en Iran depuis trente ans…”

Est-ce une raison ? Comme le disait un de nos hommes politiques, qu’allons nous faire ? Rien comme d’habitude.

L’Iran a sa place à l’ONU et même participe avec d’autres pays comme la Libye ou encore la Syrie à la commission des droits de l’homme. C’est ajouter l’indécence et la provocation à la honte.

Comment va le monde Monsieur ? Il tourne (Ionesco, les Chaises).

Daniel Rachline

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :