Notre programme 2010-2011 : « La controverse de Valladolid »

26 janvier 2011

Notre séance du Mardi 5 Avril 2011 :

 

Thème : Défense des droits de l’homme, premier procès

La controverse de Valladolid

Date de sortie : 1992

Réalisateur : Jean-Daniel Verhaeghe

Débatteur : Jean-Claude Carrière

Durée : 1h30


Synopsis :

Au XVIe siècle, soixante ans après la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb, le roi Charles Quint convoque une assemblée sous l’égide du légat du Pape. Le débat porte sur une question fondamentale : les indigènes indiens ont-ils une âme (sont-ils des hommes) ? De la réponse doit découler l’arrêt ou non de l’esclavage dont ils sont alors les victimes…


L’Eglise catholique de plus en plus abjecte…

3 avril 2010

Mais tant qu’on parle de clichés antisémites meurtriers, si l’on parlait de ceux véhiculés par l’Eglise ?

Du Nouvel Obs :

Réactions indignées après les propos du prédicateur de la maison pontificale

Les critiques pleuvent depuis que le père Raniero Cantalamessa a rapproché les attaques contre le Pape dans les scandales de pédophilie à l’antisémitisme.

Pour le secrétaire général du Conseil central des juifs d’Allemagne, Stephan Kramer « Il s’agit d’une impertinence et d’une insulte vis-à-vis des victimes des abus sexuels ainsi que des victimes de la Shoah ». Le Vatican « a recours aux méthodes habituelles utilisées depuis des décennies pour étouffer et cacher les histoires qui éclaboussent » l’Église catholique, poursuit-il.

Une association américaine de victimes de prêtres pédophiles ainsi que des représentants du judaïsme ont exprimé leur désapprobation vendredi après des propos d’un prêtre du Vatican rapprochant le scandale de pédophilie dans l’Église et l’antisémitisme.

Lire le reste de cette entrée »


Violences homophobes, 1ère partie

19 février 2010

Communiqué de l’Inter-LGBT

Depuis le kiss-in de dimanche dernier, l’Inter-LGBT a été interpelée et contactée à plusieurs reprises par des personnes présentes au même moment sur le parvis de Notre Dame, victimes et témoins d’actes de violences homophobes.

Pour mémoire, les organisateurs du kiss-in parisien du 14 février ont décidé de déplacer leur happening du parvis de Notre-Dame vers la fontaine Saint-Michel. En effet, les jours précédents, des mouvements catholiques intégristes les avaient menacé, ainsi que les participants à l’évènement, de violences graves. Là où l’on aurait pu attendre que la Préfecture de Police de Paris assure la sécurité d’une action symbolique bon enfant qui ne dure que quelques minutes, celle-ci avait cru bon d’inquiéter les organisateurs en leur expliquant n’être pas en mesure de le faire. L’Inter-LGBT avait alors dénoncé et condamné cette attitude, et déploré qu’elle ait dû conduire à une telle délocalisation, tout en appelant ses associations membres à venir témoigner de leur soutien à cette initiative en y participant nombreux et nombreuses.

Lire le reste de cette entrée »


Les films sur la 2ème Guerre Mondiale en plan de métro

28 janvier 2010

Vu sur le site des Clionautes :

C’est une excellente initiative que nous propose le magazine Télérama sur son site internet. La rédaction a répertorié 150 films sur la Seconde guerre Mondiale, sous la forme d’un plan de métro interactif ; les films étant classés par thèmes et parfois en sous-genres : thème de la résistance, films de commandos, guerre sur le front de l’Est…

Le mode d’emploi est simple : en cliquant sur n’importe quel titre, vous aurez la description de la « famille » à laquelle appartient le film. Les « correspondances », c’est-à-dire les titres appartenant à plusieurs familles, font l’objet d’un développement. Il suffit également de cliquer dessus pour en saisir l’essentiel.

Pour accéder au plan, cliquer ICI.


Shoah : les propos de l’évêque polonais condamnés

26 janvier 2010

Négationnisme catholique

CATHOLICISME

NOUVELOBS.COM | 26.01.2010 | 17:06

Des dirigeants juifs de Pologne et de plusieurs pays ont dénoncé les déclarations de Tadeusz Pieronek sur la Shoah.

Les déclarations de monseigneur Tadeusz Pieronek sur le site Pontifex.roma.it, lundi 25 janvier, ont déclenché des réactions outrées, particulièrement de la part des institutions juives. L’évêque polonais à la retraite aurait déclaré au site catholique traditionaliste italien que « la Shoah en tant que telle était une invention juive ».

Des propos « ignobles »

Le Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF) a notamment publié un communiqué dans lequel il dénonce les propos « ignobles » de l’évêque polonais sur la Shoah. Le CRIF rappelle que cette déclaration scandaleuse a été prononcée quelques jours après les propos réitérés par Mgr Richard Williamson. Il y a un an, Mgr Williamson, un évêque de la fraternité Saint-Pie X avait provoqué un tollé en déclarant : « Je crois que les chambres à gaz n’ont pas existé ». Dans une vidéo postée le 14 janvier 2009, il affirmait, à propos de son procès en Allemagne pour « incitation à la haine raciale » : « [C’est de l’] excitation raciale, parce que j’ai mis en question les 6 millions de juifs gazés, et le mettre en question c’est un crime selon le droit allemand, donc ils m’attaquent ». En effet, s’il a présenté publiquement ses excuses pour le scandale provoqué il y a un an, Mgr Richard Williamson n’a en effet pas voulu revenir sur le fond de ses propos. Malgré tout, le CRIF affirme soutenir le dialogue judéo-catholique, car, explique le communiqué, les positions de Mgr Pieronek et de Mgr Williamson sont très minoritaires.

Lire le reste de cette entrée »


Edito : Amen

20 janvier 2010

Paru dans le Journal de Janvier 2010

L’annonce de la future béatification de Pie XII prend les allures d’une véritable provocation et pas seulement à l’égard des juifs qui ne peuvent oublier ni pardonner la sourde indifférence et le silence de la papauté pendant le règne du IIIème Reich.

Que les juifs ressentent douloureusement ce rappel n’a rien que de très naturel, même si on leur laisse entendre que le Pape a eu le courage de dénoncer “ l’extermination progressive touchant des centaines de milliers de personnes innocentes pour des raisons de nationalité et de race” (message de Noël 1942) et on ne voit guère à quelle préoccupation immédiate le Saint Siège a pu vouloir répondre en annonçant urbi et orbi l’intention de Sa Sainteté Benoît XVI de promouvoir son illustre prédecesseur dans l’ordre de la sainteté. Pas plus qu’on a compris pourquoi il fallait faire réintégrer à la communauté ecclésiastique Mgr Williamson qui n’a toujours pas renoncé à ses propos négationnistes.

Les réactions de l’Etat d’Israël qui consistent à demander l’ouverture des archives du Vatican pour en avoir le coeur net, ont même quelque chose de trop diplomatique pour nous rassurer. L’humanité toute entière est interpellée par une telle décision et pas les historiens, ni les chancelleries.

Lire le reste de cette entrée »


Un pape révisionniste

23 décembre 2009

Lu dans BetaPolitique :

La décision de Benoît XVI représente une gifle non seulement pour les victimes juives de la Shoah mais aussi pour toutes les victimes de violences racistes et de génocides.

Contrairement à la présentation médiatique influencée par les thuriféraires de la papauté, il ne s’agit pas d’une obscure querelle entre le Vatican et les organisations juives mais d’une question qui interpelle toute l’humanité : peut-on béatifier ou même absoudre une personne d’autorité, qui par son attitude permet que soient commis des génocides ou des crimes de masse ?

En effet, selon Benoît XVI, le pape Pie XII, qui sans contestation était parfaitement averti du génocide nazi et qui a choisi de ne pas le dénoncer, serait donc un saint.

Pour parfaire l’ignominie, le pape a fait annoncer sa décision un samedi, jour sacré de shabbat pour les Juifs ; il s’agissait sans doute pour lui de retarder de 24h les protestations attendues, mais on notera une fois de plus l’absence du plus élémentaire respect chez ce prélat réactionnaire.

Lire le reste de cette entrée »


Les « écritures » du Pape

14 septembre 2009

Du Journal de Mémoire 2000, numéro 61, jullet 2009

On nous dit que le Pape n’a pas adhéré “volontairement” aux jeunesses hitlériennes quand il était jeune, mais qu’il y a été enrôlé de force comme bon nombre de garçons du même âge à cette époque : soit.

Mais même s’il n’a pas été “volontaire” force est de constater que son passage dans ce mouvement a laissé de beaux restes dans l’esprit de notre pape.

En effet si l’on considère le parcours de Benoît XVI, on se rend compte que ses dernières déclarations sur le préservatif ou son attitude dans “l’affaire” Williamson ne sont pas le fruit du hasard mais bien la continuité de ce que l’on pourrait appeler si l’on pratique la charité chrétienne, une idéologie de droite, et si l’on est réaliste : une idéologie fasciste.

Benoît XVI, n’est pas à son coup d’essai à en juger par certains de ses écrits de 1995, alors qu’il n’était que cardinal, parus dans une revue catholique Communio et repris en 1997 par Die Aula, revue nationaliste d’extrême droite à tendance négationniste, flirtant avec l’antisémitisme et tentant de réécrire l’histoire de l’Autriche. Die Aula, connue depuis 1952, a apporté son soutien à l’ascension de Jörg Haider, de triste mémoire.

Lire le reste de cette entrée »


500ème anniversaire de la naissance d’Etienne Dolet

26 août 2009

Nous fêtons ce mois les 500ème anniversaire de la naissance d’Etienne Dolet, humaniste et martyre de la libre pensée. A cette occasion, La Poste édite un timbre à son effigie.

Du site de la FNLP :

Etienne Dolet né à Orléans en 1509, fut poursuivi par l’Inquisition pour avoir condamné l’intolérance et le fanatisme religieux à Toulouse où il était étudiant. Réfugié à Lyon, en 1534,il choisit de se faire imprimeur et obtient un « privilège » du roi François 1er en 1538. Sans cesse inquiété, il est finalement emprisonné presque sans interruption de 1542 à 1546 dans cette ville ou à Paris ;, accusé de sédition, de diffusion de livres prohibés, d’être fauteur d’hérésie et professeur d’athéisme. Il fut à la fin torturé sous les yeux des théologiens, avant d’être conduit place Maubert à Paris pour y être étranglé et brûlé sur le bûcher (3 aout 1546), sa mort ignominieuse devant servir d’exemple.

Dolet un des plus grands humanistes de la Renaissance, fut aussi un imprimeur remarquable, ennemi déclaré de toute censure, un promoteur de la langue française, le chantre enthousiaste de la culture et de la civilisation libératrice, inventeur, avant la lettre, de la laïcisation de la pensée, débarrassée de la gangue théologique.

Lire le reste de cette entrée »


France : Les évêques dénoncent l’antisémitisme d’un faux document

26 août 2009

Lu sur Zenit.com, cette suite à l’affaire Patrick Desbois (lire ici) :

Poursuites en justice

ROME, Lundi 24 août 2009 (ZENIT.org). – Les évêques de France mettent en garde contre un faux document antisémite, négationniste et révisionniste.

« Certains évêques, communautés religieuses et médias catholiques ont reçu un document daté du 1er juillet 2009, usurpant la signature du père Patrick Desbois et prétendument sous l’égide du Service national pour les relations avec le judaïsme de la Conférence des évêques de France », indique un communiqué public sur le portail de l’Eglise catholique en France.

Le communiqué annonce des poursuites en justice : « Ce document est un faux. Il contient des propos à caractère antisémite et négationniste. Il a été dénoncé comme tel devant la justice ».

Ce faux est un texte de 28 pages, diffusé auprès d’évêques, d’associations religieuses et de médias catholiques par courriel ou par courrier à partir du 1er juillet, intitulé « L’histoire, la foi et la Shoah à la lumière de Vatican II ».

Lire le reste de cette entrée »


Anti-sémitisme catho… cumulards de mensonge

7 août 2009

Lu dans Le Figaro :

Un prêtre attaqué pour ses travaux sur la Shoah
Cécilia Gabizon
07/08/2009 | Mise à jour : 07:54

Un pamphlet antisémite attribué au père Desbois, responsable des relations avec le judaïsme au sein de l’épiscopat, circule dans les milieux catholiques. Cet historien des massacres perpétrés par les nazis en Ukraine a porté plainte pour «usurpation d’identité».

Un «brûlot antisémite et négationniste a fait apparition il y a un mois dans les paroisses et les évêchés. Récemment, l’évêque d’Orléans a reçu cette missive postée de Paris, tout comme le vicaire de Blois et les responsables de radios catholiques… Vingt-huit pages qui récusent l’existence des chambres à gaz pour n’admettre que quelques milliers de morts juifs, «juste châtiment», selon l’auteur, d’un peuple qui «a tué Jésus-Christ».

Ce texte nauséabond est signé du nom du père Patrick Desbois, l’homme qui depuis des années dirige le Service des relations avec le judaïsme au sein de l’épiscopat français ! Mais le prêtre, qui a porté plainte le 10 juillet pour «usurpation d’identité, contestation de crime contre l’humanité et diffamation raciale», rejette toute paternité de ce texte. Ce curé est d’ailleurs engagé au-delà du dialogue interreligieux, puisqu’il s’est donné pour mission de retrouver dans les forêts ukrainiennes les fosses où gisent près d’un million de Juifs et de Tziganes assassinés par les Einsatzgruppen (groupes d’extermination nazis) durant la guerre.

Lire le reste de cette entrée »