Campagne d’affichage RESF

Paris solidaire des lycéens sans papiers

Du 13 au 26 janvier 2010, 505 panneaux publicitaires de la capitale seront revêtus des affiches de la campagne nationale initiée par le RESF à Orléans en janvier 2009 :
« Jeunesse sans papiers, Jeunesse volée, La loi doit changer ! » .

Le visage de Verlain, celui d’Alexandra, jeunes majeurs étrangers sans papiers, posent avec gravité la question de la situation faite à de nombreux jeunes comme eux qui à 18 ans se retrouvent sans droit au séjour dans le pays où ils vivent et où ils sont scolarisés depuis des années, du fait d’une loi injuste, inacceptable et qui doit changer.

A ce jour 180 lycéens parisiens qui, à leur dix-huitième anniversaire, sont devenus des « sans-papiers » ont déposé en mai 2008 et en mai 2009, avec le Réseau Education Sans Frontières, des demandes de rendez-vous à la Préfecture de Police pour régulariser leur situation administrative :

27 d’entre eux ont reçu, depuis la rentrée de septembre 2009, un refus de séjour assorti dans 16 cas d’une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) dans un délai d’un mois.
35 d’entre eux se sont vu attribuer un titre de séjour, plus souvent à la suite d’une décision du Tribunal Administratif que d’une décision préfectorale ; pour 22 d’entre eux, un titre pérenne « vie privée et familiale », pour 13 d’entre eux, un titre précaire leur imposant le retour dans leur pays d’origine à la fin de leurs études.
Une majorité n’ont pas eu de réponse après leur rendez-vous en préfecture, ou bien n’ont même pas été reçus alors que le Préfet de Police s’était engagé, le 26 juin 2009, à les recevoir tous dans un délai de quatre mois.

Les communautés scolaires (enseignants, lycéens, parents) et les citoyens investis dans le RESF réaffirment avec force :

Qu’ils n’acceptent pas, qu’un jour, dans une classe, une chaise soit vide suite à l’expulsion d’un élève,
Qu’ils mettront tout en œuvre pour protéger les élèves menacés, pour leur permettre de poursuivre leurs études et de vivre dans le pays qui est devenu le leur,
Qu’ils exigent que la situation administrative de tous les lycéens soit réglée positivement par la Préfecture de Police dans les plus brefs délais.

Les jeunes majeurs parisiens et le Réseau Education Sans Frontières saluent le geste fort de soutien de la Mairie de Paris qui a permis cet affichage.

Les images apposées dans les abribus depuis le 13 janvier sont destinées à alerter une large partie de la population. Un dossier complet sur la situation des jeunes majeurs sans titre de séjour est disponible sur le site du RESF : http://resf.info/rubrique593.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :