Menaces de mort contre l’imam de Drancy

Intégrisme islamique

NOUVELOBS.COM | 26.01.2010 | 17:51
SEINE-SAINT-DENIS
L’imam Hassen Chalghoumi est notamment connu pour ses bonnes relations avec la communauté juive. Le maire de Drancy a fait part de son inquiétude.

L’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis) Hassen Chalghoumi a annoncé, mardi 26 janvier sur Radio Orient, sa décision de déposer plainte après l’irruption lundi soir d’islamistes qui l’ont menacé de mort dans la mosquée où il officie, selon l’intéressé et son entourage.

Accusé « d’apostasie »

« On va faire le nécessaire pour déposer plainte », a déclaré l’imam, connu pour ses bonnes relations avec la communauté juive et qui s’est prononcé pour l’interdiction du voile intégral.

« Ils souhaitent ma mort, quelqu’un peut me liquider », a déclaré Hassen Chalghoumi, accusé par ses agresseurs d' »apostasie », selon les mêmes sources.
Affirmant que les menaces ne lui font pas peur, l’imam a appelé au soutien des « fidèles » et des « concitoyens » car, a-t-il argué, « c’est notre avenir qui est en jeu ».
« On est là, on résiste, on croit en Dieu et en la République », a-t-il assuré. « Ma voix est celle de la majorité, je travaille pour l’avenir de nos enfants et de la République afin que l’islam y trouve sa place et que les musulmans y soient respectés », a ajouté l’imam.

Un islam de tolérance

Evoquant les auteurs de l’intrusion, il a affirmé qu’ils voulaient « l’extrémisme et la haine par rapport à mon point de vue sur la burqa et mon rapprochement avec les communautés juive ou chrétienne ». « Ils veulent que je baisse les bras, que je ferme ma bouche que j’arrête de parler et de montrer un islam de tolérance, de rahma (clémence) de mahaba (amour), celui du prophète de l’islam », a-t-il accusé.

Revenant sur les faits, il a indiqué qu’ils étaient « arrivés nombreux et étaient rentrés par la porte pour envahir la mosquée ».
« Ils ont pris le micro, ils ont commencé à crier Allah akbar (Dieu est le plus grand) à m’insulter, à insulter la mosquée, la communauté juive, la République. Ils sont partis après une heure et demie », a-t-il raconté.

Un commando de 80 personnes

Selon un conseiller de l’imam, « un commando de quatre-vingts personnes a fait irruption dans la mosquée où se trouvaient quelque 200 personnes » et proféré des menaces à l’adresse de l’imam, qui a été traité de ‘mécréant’, d »apostat’ et d »imam des Juifs' ». Ce dernier a également souligné que les « termes employés équivalaient à une Fatwa ». Le commando aurait été « identifié comme relevant de l’obédience des Frères musulmans ».

Inquiétude du maire de Drancy

« C’est inquiétant », a indiqué Jean-Christophe Lagarde, député-maire (Nouveau centre) de Drancy en Seine-Saint-Denis interrogé mardi sur France 3, « parce que sur le sol de la République française, il n’est pas question que celles et ceux qui voudraient empêcher les musulmans tolérants de s’exprimer, y parviennent ».
L’imam, connu pour s’être prononcé pour l’interdiction du voile intégral, « prêche un islam tolérant, ouvert, comme le veulent 99% des musulmans en France. Cela gêne les groupuscules intégristes », a ajouté Jean-Christophe Lagarde qui précise que l’état « veille à la fois à la sécurité de l’imam et à la sécurité de la mosquée ».

Indignation du PS

Claude Bartolone (PS), député et président du conseil général de Seine-Saint-Denis, a exprimé pour sa part son « indignation » et sa « vive préoccupation ». « De tels actes de violence n’ont pas leur place dans notre société : ils sont une insulte aux valeurs de notre République », a-t-il écrit dans un communiqué.
« C’est parce que Hassen Chalghoumi, à l’image de la majorité des musulmans de France, n’hésite pas à défendre des positions courageuses, indépendantes et garantes du pacte républicain qu’il a été, une fois encore, la cible d’intimidations inadmissibles », ajoute Claude Bartolone.

Publicités

One Response to Menaces de mort contre l’imam de Drancy

  1. arabe dit :

    Comment veux-t-on que les musulmans modérés s’expriment s’ils risquent leur vie en disant la vérité sur l’Islam.
    Il faut arrêter et condanner les extrèmistes intolérents, proférer des menaces et des insultes n’est-ce pas condanables ? Alors qu’attendent les forces de l’ordre pour mettre de l’ordre et montrer qu’on ne menace personne impunément, ça évitera bien des échauffourées voire des blessés ou plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :