Journal d’Avril 2021 : Après les élections américaines

Voilà, c’est fait : le navire américain a changé de commandant, et on peut s’en réjouir. Trump a fait ses bagages, il promet de revenir, mais on va faire sans lui, et c’est une bonne chose.

Cela dit, que peut-on attendre de la victoire de Joe Biden, nous européens ?

En premier lieu, je crois, il s’annonce bien plus “vert” que Trump : Il signe l’accord de Paris sur l’Ecologie, c’est un bon départ, de même que, sur le plan local, l’extension du programme fédéral de couverture santé “Medicare”. 

Ensuite, que peut-on espérer ? Sur le plan commercial, pas grand-chose : comme pour Obama, ne l’oublions pas, c’est toujours “America first”, ainsi que le dit Bruno Le Maire : Depuis de nombreuses années, les Etats-Unis ne sont plus un partenaire amical pour les Européens. Autrement dit, “Tout change pour que rien ne change”. Et puis, n’oublions pas que beaucoup de démocrates et de républicains sont les dignes héritiers de nombre d’évangélistes bigots qui souhaitent étendre la ”bonne parole” à l’ensemble de la planète. 

Sur le plan européen, Biden a promis de privilégier les rapports personnels avec les chefs d’Etats, joyeusement snobés par Trump. Excellente initiative, qui pourrait donner des résultats appréciables, à commencer par la Russie et Poutine. Certes, l’affaire Navalny ne va pas être facile à régler, tout comme les cyberattaques à répétition dont les Etats-Unis sont l’objet, ainsi que des pays européens, attaques attribuées à Moscou.

Quelle sera l’attitude de Biden contre la Turquie, dont la présence envahissante en Méditerranée et en Libye pose problème ? A quand un tête-à-tête entre Biden et Erdogan ? Ensuite, le Moyen-Orient, autre caillou dans la chaussure de Biden. N’oublions pas que si Biden s’était opposé à la première guerre du Golfe, il avait en 2003 voté pour l’intervention américaine en Irak qui a conduit au désastre actuel. Donc, méfiance, surtout que dans la région, c’est l’Iran qui pose problème avec sa politique nucléaire agressive. Enfin, quels rapports Biden va-t-il entretenir avec Israël ? Sans doute moins favorable que Trump (influencé par son gendre) ; mais Biden sera-t-il capable de rapprocher Palestiniens et Israéliens en vue peut-être d’une hypothétique solution à deux Etats ? On peut rêver…

Avec la Chine, rivalité sans doute commerciale avant tout. Mais Biden interrogera-t-il les Chinois sur le sort des Ouighours ? 

Pour ce qui est de l’Afrique, nous devrons sans doute attendre, car rien de très précis n’a encore été évoqué, mais ce continent sinistré intéressera-t-il Biden ?

Avec le Japon, les rapports sont essentiellement commerciaux, et devraient le demeurer.

Enfin, l’Amérique du sud intéressera-t-elle Biden ? On le souhaite bien évidemment, car l’Amazonie détruite et sinistrée offre un spectacle affligeant.

On relève dans les déclarations du nouveau Président une information importante : il souhaite organiser, au cours de cette première année de mandat, un efficace sommet des démocraties : excellente initiative, mais combien y aura-t-il de présents ?

Au total, nous devons souhaiter à Biden (77 ans quand-même !) une excellente santé, car il ne risque pas de s’ennuyer pendant un mandat que nous, Européens, lui souhaitons actif, et heureux.

Guy Zerhat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :