Journal de Janvier 2019 : notre séance-débat du 28 décembre 2018

 

 

1765978

 

 

Joyeux Noël

Séance du 18 décembre 2018

Thème : La guerre de 14/18 (Centenaire)

Débatteurs : Didier Cochet et Noël Genteur

 

 

 

 

Ce film présente un étonnant moment de fraternisation entre ennemis, lorsque les combattants britanniques, allemands et français, ont observé une trêve à l’occasion du premier Noël de la grande guerre.

Le scénario, fondé sur un important travail d’archives, reconstitue ce moment inimaginable où les ennemis qui se sont entretués massivement durant plusieurs mois, sortent de leurs tranchées, le 24 décembre, pour entendre un ténor allemand, écouter l’hymne écossais avec cornemuses et partager une soirée fraternelle, une bonne bouteille, un match de foot, une messe en latin.

slider_la_memoire_de_craonne

Noël Genteur, passeur de mémoire

En voyant ces images, on se demande si tout cela n’est pas  arrangé, trop joli pour être vrai. Mais notre débatteur, Noël Genteur, ancien maire de Craonne, répond aux doutes sur la vraisemblance de cette fraternisation. “Ce film est juste” déclare-t-il d’entrée.  Il connait la question et a recueilli le témoignage des anciens poilus. Il se présente aux élèves : “Je suis un paysan, ma ferme est sur le champ de bataille que vous avez vu. Dans le no man’s land. Pour moi, cette guerre n’est pas finie”. Depuis qu’il est petit, avant même qu’il commence à travailler, il a toujours vu la terre rendre des restes de cette guerre puisque ses champs se situent à l’endroit exact où étaient les tranchées et l’espace réduit entre belligérants. Il a sorti des corps, pendant des années. Il retrouve toujours des grenades, des obus, cinq ou six par an. Pour lui la guerre ne s’est pas arrêtée en 1918.

Un élève lui demande pourquoi. “Ce sont les conséquences de cette guerre avec lesquelles je vis toujours, au quotidien. Je suis éleveur. Mes troupeaux sont toujours touchés par les restes de cette guerre. La terre a été retournée des milliers de fois par les bombardements, les barbelés ont été enfouis et leurs piquants se sont accrochés aux racines de l’herbe que broutent nos vaches”. Cette confrontation permanente aux traces de cet immense champ de bataille où ont disparu tant d’êtres humains l’a conduit à devenir Veilleur de mémoire sur le chemin des Dames. Un garçon demande pourquoi les Allemands se battaient contre les Français et les Anglais. La réponse est difficile à suivre pour beaucoup d’élèves. Plusieurs classes d’UP2A accueillent des élèves nouvellement arrivés en France. Une jeune fille demande : “ Mais qui a commencé et pourquoi ? “ “Il s’agit, comme dans toutes les guerres, de question de territoire et de richesse à conquérir”.  “Mais, demande un garçon, ce n’est pas à cause de l’assassinat de l’archiduc à Sarajevo ?” “Oui, c’est la réponse des livres d’Histoire, ce fut la cause officielle de la déclaration de la guerre. Mais il y a aussi quantité de raisons plus complexes”. Didier Cochet qui intervient au nom de l’association Chemins de mémoire sociale, recommande aux élèves d’aller chercher dans les sites consacrés à la fraternisation durant la guerre de 14-18. Ils trouveront beaucoup d’archives et des photos, ils pourront continuer la réflexion commencée ici.

Le film a mis en lumière ce moment étonnant où fut suspendue la logique de la guerre qui veut que l’on tue son ennemi coûte que coûte sans se poser de questions. Ces épisodes de fraternisation ont été sévèrement condamnés, comme le montre le film. Il n’est pas question, pour le commandement militaire, de mettre en doute la légitimité de cette boucherie. Certains survivants interrogés par Noël Genteur, devenus centenaires, craignaient encore de parler de ces moments, comme s’ils redoutaient toujours une sanction pour avoir parlé.

La présence de Noël Genteur, témoin particulier, qui a rencontré cette guerre dans le sol des champs appartenant à sa famille depuis plusieurs générations, donne une vie particulière à ce moment sorti des livres d’Histoire.

Nous l’en remercions.

Jacinthe Hirsch

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :