Journal de Juillet 2016: Rwanda : Procès en France de deux génocidaires présumés

Le procès de Tito Barahira et Octavien Ngenzi, deux génocidaires présumés des Tutsis de Kabarondo, s’est ouvert le 10 mai 2016 devant la Cour d’assise, deux ans après la condamnation par la justice française de Pascal Simbikangwa, capitaine de l’armée rwandaise, à 25 ans de prison.

Les deux hommes, successivement bourgmestres de la ville de Kabarondo à l’est du Rwanda, sont accusés d’avoir encouragé et directement participé à l’extermination de plusieurs centaines de Tutsis sur la place du marché et dans l’église le 13 avril 1994. Octavien Ngenzi a été arrêté en 2010 à Mayotte où il avait sollicité le statut de réfugié politique sous une fausse identité, Tito Barahira en 2013 à Toulouse où il vivait. Une décision rarissime aura retenue l’attention avant l’ouverture du procès: Aurélia Devos, chef du pôle “crimes contre l’humanité” au parquet de Paris, a invoqué la clause de conscience pour se désister. Une cinquantaine de témoins sont en cours d’audition, dont des rescapés de l’église de Kabarondo, des Tutsis cachés alentours par des Hutus et le journaliste français Jean Chatain qui sont accablants pour les deux accusés. L’abbé Incimatata, le prêtre d’origine tutsie qui officiait à Kabarondo (il ne doit sa survie qu’à la vénalité d’un militaire) a témoigné que Tito Barahira (maire de 1977 à 1986) était présent à une réunion publique du 11 avril 1994 et qu’il aurait déjà incité au massacre. Le prêtre témoigne qu’Octavien Ngenzi, le maire en exercice, tentait encore de pacifier la situation ce 11 avril, avant de se rendre à la préfecture de Kibungo où il a reçu les instructions de tuer tous les Tutsis, instructions qu’il aurait fait appliquer par les gendarmes le 13 avril.

Le procès doit durer encore plusieurs semaines. Les deux accusés nient les faits en bloc. Après avoir été condamnés à la prison à vie au Rwanda en 2009 pour leur participation au génocide des Tutsis, ils risquent la même peine en France pour crime contre l’humanité et génocide. Verdict attendu le 10 juillet.

Rose Lallier

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :