Journal d’Avril 2015: BHL à l’ONU

Le 22 janvier dernier, Bernard-Henri Lévy a été invité à ouvrir la séance plénière des Nations Unies consacrée à la montée de l’antisémitisme dans le monde. Nous avons retenu quelques extraits de son discours…

“Mesdames et Messieurs … C’est l’une des première fois (Elie Wiesel, Jiddu Krishnamuti il y a trente ans…) qu’il est demandé à un écrivain de se tenir ici, à cette tribune où ont retenti tant de grandes voix et où la cause de la paix et de la fraternité entre les hommes a connu quelques-unes de ses plus belles et nobles avancées. Et c’est pour moi, croyez-le, une vive émotion et un honneur immense.

Si vous m’avez invité, ce matin, ce n’est pourtant pas pour chanter l’honneur et la grandeur de l’humanité – mais c’est pour pleurer, hélas, les progrès de cette inhumanité radicale, de cette bassesse, qui s’appelle l’antisémitisme…. Il n’est pas vrai, par exemple, que l’antisémitisme soit une variété parmi d’autres du racisme. Les deux doivent être, bien sûr, combattus, avec une détermination égale. Mais l’on ne combat bien que ce que l’on comprend…. L’antisémitisme d’aujourd’hui dit, en réalité, trois choses….

  1. Les juifs seraient haïssables parce qu’ils soutiendraient un mauvais Etat, illégitime et assassin : c’est le délire antisioniste des adversaires sans merci du rétablissement des juifs dans leur foyer historique.
  2. Les juifs seraient d’autant plus haïssables qu’ils fonderaient leur Israël aimé sur une souffrance imaginaire ou, tout au moins, exagérée: c’est l’ignoble, l’atroce déni de la Shoah.
  3. Ils commettraient enfin, ce faisant, un troisième et dernier crime qui les rendrait plus détestables encore et qui consisterait, en nous entretenant inlassablement de la mémoire de leurs morts, à étouffer les autres mémoires, à faire taire les autres morts, à éclipser les autres martyres qui endeuillent le monde d’aujourd’hui et dont le plus emblématique serait celui des Palestiniens — et l’on est, là, au plus près de cette imbécillité, de cette lèpre, qui s’appelle la compétition des victimes. L’antisémitisme nouveau a besoin de ces trois énoncés… Reconnaître cela, c’est commencer de voir, symétriquement, ce qu’il vous revient de faire pour lutter contre cette calamité…
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :