Journal d’octobre 2011: « Une femme fuyant l’annonce » de David Grossman

Il est réconfortant que de grands livres puissent encore paraître et avoir du succès. Le roman de David Grossman est de ceux-là. Roman sur la société israélienne, sur la guerre, sur la vie.

Grossman qui a perdu un fils au Liban en 2006 est un ardent militant de la paix. Dans une récente interview il déclare : “je ne vois toujours pas de meilleur chemin que celui du dialogue. Tout autre chemin transforme leur vie et la notre en enfer…Je pense que nous devons utiliser toute notre force et notre énergie pour changer la situation.”

En le lisant, on devrait l’écouter davantage.

Daniel Rachline

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :