Quand le berger se révèle loup sur les bords…

Le seul article que nous avons trouvé en français sur le sujet est celui-ci d’un blog Le Monde, qui me semble un peu orienté… plus de détails dans l’article du Telegraph ici.

Offensive contre Human Rights Watch

C’est un fait constaté quotidiennement dans les commentaires de ce blog, le conflit israélo-palestinien duplique pratiquement à l’infini sa cassure originelle. Pro et anti se livrent une bataille sans cesse renouvelée. Les organisations non-gouvenementales dont les travaux de terrain (très souvent utilisés ici) deviennent parfois des éléments du débat entre Israéliens et Palestiniens, n’échappent pas à la règle. Et se retrouvent alors dans la posture de l’observateur observé et analysé.

Depuis quelques jours, l’organisation américaine Human Rights Watch (HRW) est ainsi sur la defensive après les accusations lancées notamment par le site Mere Rhetoric selon lesquelles l’un de ses experts militaires, Marc Garlasco, serait un collectionneur averti et acharné d’insignes et de symboles nazis. Son pseudonyme sur la toile serait Flak88. L’information a bien évidemment été relayée par le site NGO Monitor , que dirige le professeur Gerald Steinberg , de l’université israélienne de Bar Ilan, par ailleurs consultant pour le ministère israélien des affaires étrangères.

NGO Monitor consacre en septembre, sans doute pas par coïncidence, un dossier entier, très épais, à la couverture jugéee biaisée de la politique israélienne par HRW . La presse israélienne a également relayé l’information. Dans son édition du 9 septembre, le quotidien Maariv ajoutait au nom de Marc Galasco celui de Joe Stork , directeur adjoint du département Moyen Orient – Afrique du Nord de HRW, mis en cause pour un parcours politique très à gauche et des prises de positions anciennes contre Israël (et dont il s’explique dans le rapport de NGO Monitor).

HRW a réagi aux attaques contre Marc Garlasco en défendant sans ambiguïté son collaborateur.

Publicités

One Response to Quand le berger se révèle loup sur les bords…

  1. […] anglaise… et un peu plus à jour… et un peu moins crédule… La suite de l’affaire décrite ici. Où l’on apprend qu’après avoir défendu son analyste militaire anti-israëlien et […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :