Journal de Juillet 2021: Qui se ressemble, s’assemble !

Que ne ferait-il pour provoquer et faire parler de lui ?

Dieudonné, condamné à de multiples reprises pour propos racistes, antisémites, provocation à la haine, injure publique en raison de la religion, contestation de crime contre l’humanité… et bien d’autres motifs du même tabac, a présenté le 15 avril dernier, une demande d’asile politique pour lui et sa famille, auprès du président turc Erdogan.

La Turquie ? Une aubaine pour Dieudonné. Il pourra y retrouver quelques amis extrémistes accueillis ces dernières années, notamment le pianiste Stéphane Blet, complotiste proche d’Alain Soral. 

Le média public turc TRT, trop heureux de les recevoir en période de forte tension entre la France et la Turquie, a consacré une interview fleuve aux deux provocateurs. Interview réalisée par une propagandiste franco-turque, très active sur les réseaux sociaux. Dans cet article, les deux compères sont présentés comme des “artistes engagés”, “obligés de quitter la France en raison de leurs opinions politiques”, ajoutant que la Turquie est le seul pays à permettre une totale liberté d’expression à Dieudonné et consort. Mais ce que cet article omet soigneusement de mentionner ce sont les propos racistes des deux “artistes” et leurs nombreuses condamnations par la justice.

Quoiqu’il en soit, en Turquie Dieudonné et ses amis seront comme des poissons dans l’eau. Ils auront tout le loisir d’exprimer leurs haines en toute impunité. On connait la complaisance de la Turquie envers les antisémites, les islamistes comme Idriss Sihamidi, salafiste lié à l’islam radical et au terrorisme, les négationnistes de toutes natures comme Maxime Gauin, historien négateur du génocide arménien…tous deux “réfugiés” en Turquie ; mais on connait aussi la grande susceptibilité de ce pays, et son implacable intolérance à l’égard des journalistes ou intellectuels qui osent critiquer le pouvoir. 

La Turquie d’aujourd’hui, qui accueille chez elle tant de personnalités de la “fachosphère” européenne, rappelle un autre temps : celui de l’après guerre 1939-1945, où d’anciens nazis allaient trouver refuge et “liberté” dans certains pays d’Amérique Latine…

Alors, oui, pour Dieudonné, la Turquie est un pays de liberté. Reste à savoir ce que l’on entend par “liberté” ? Liberté de haïr, d’injurier, de nier et contester des crimes contre l’humanité…En réalité, liberté de bafouer et faire injure à toutes les valeurs humaines, républicaines et démocratiques !

Gageons que son départ de France ne provoquera pas un torrent de lamentations…Peut-être sera-t-il même salué d’un grand soulagement !

Lison Benzaquen

P.S.”25 juin : Dieudonné M’Bala M’Bala a été condamné en appel à trois ans de prison dont deux fermes, 200 000€ d’amende, et la confiscation de 535 000€ en espèces saisis chez lui lors de l’enquête, pour avoir détourné plus d’un million d’euros de recettes non comptabilisés de ses spectacles entre 2009 et 2014.

Le jugement confirme celui prononcé en première instance en 2009 à l’encontre du polémiste dont la peine sera aménagée”. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :