Journal d’octobre 2020 : Mort d’un génocidaire

L’annonce de la mort d’un homme n’est jamais réjouissante. Cependant il y a des morts qui attristent moins que d’autres…C’est le cas de celle de Kaing Guek Eav, dit Douch, qui fut un des génocidaires des plus féroces qui dirigeait le principal centre de torture sous le régime cambodgien des Khmers rouges : la fameuse prison connue sous le nom de S21. C’est là que près de 16000 hommes, femmes et enfants ont été détenus et torturés avant d’être exécutés.

Douch est mort à l’âge de 77 ans, de “maladie”. Il a été le premier Khmer rouge à être condamné pour crime de guerre. Ce fonctionnaire a été décrit comme un tortionnaire zélé “enthousiaste et méticuleux” dans chacune de ses tâches, et “fier” de diriger le centre de torture. On l’a dit aussi “indifférent” à la souffrance d’autrui. Il n’a jamais manifesté le moindre regret.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :