Communiqué de Mémoire 2000

CONTINUER et RÉSISTER

Il fallait voir leur visage, leur regard et leur sourire, après leur mort. Ils reflètent une inébranlable confiance dans la vie : Quentin, Thomas, Ludovic, Djamila, Véronique, Mathieu et 83 autres sont morts vendredi soir au Bataclan, victimes de la barbarie et du terrorisme. D’autres les suivront sans doute  et connaîtront le même sort.

Mais cette étrange « guerre » qui n’en a que le nom n’est pas perdue d’avance sauf pour notre adversaire qui a pris aussi le nom d’ »État Islamique ».

En regardant leur visage, en scrutant les regards des survivants, en entendant partout, d’un bout à l’autre de la planète entonner le « Marseillaise », en constatant la réaction universelle des quatre coins de la terre, aux couleurs Bleu, Blanc, Rouge de Paris à Rio, de Londres au stade Wemblay à New-York,  à l’ONU  en passant par Sidney et Pékin. DAECH devrait comprendre qu’il a déjà perdu ce combat contre l’Humanité, contre une génération et contre la jeunesse.

La froide détermination et la silencieuse et digne réprobation qui se lisent à l’écran valent plus qu’une victoire sur le champ de bataille.

Comme les autres, avec les autres, MEMOIRE 2000 appelle tous les citoyens déjà mobilisés à l’Unité. « Face à un drame inédit d’une telle ampleur, nous devons plus que jamais nous concentrer sur cet appel à l’unité, à la solidarité et à la fraternité. Nous sommes unis autour des familles des victimes, autour des survivants et autour de tous les témoins en France et dans le monde contre la folie meurtrière motivée par une idéologie mortifère et inhumaine.

Notre présence en milieu scolaire est plus que jamais nécessaire et opportune. C’est à cette génération là que nous devons transmettre le message de l’indispensable mobilisation de chacun quel que soit son âge, sa condition, sa place dans la hiérarchie ou dans la société,  son origine, sa religion  ou ses traditions familiales, au service des droits de l’homme si ouvertement méconnus et outragés  ainsi que dans la lutte contre l’intolérance, le fanatisme. Contre l’intolérance, le fanatisme et l’obscurantisme qui se parent outrageusement d’une religion qu’ils « blasphèment » en entraînant malgré eux les vrais musulmans qui s’en défendent.

A notre place aux côtés des enseignants qui sont en première ligne et aux avant-postes, nous devons sans cesse « RÉSISTER », « Tenir bon », revenir aux valeurs fondamentales de la République qui doivent devenir la bagage indispensable de cette génération qui arrive et qui devra demain assumer les responsabilités auxquelles nous avons manqué.

Le choix que nous avons fait en 1992, lors de la création de MEMOIRE 2000 de nous concentrer sur la pédagogie et la promotion des droits de l’homme en milieu scolaire, pouvait à l’époque paraître superflu, dans la mesure où ces droits reconnus nous semblaient inébranlables.

Force est de reconnaître qu’ils ne le sont plus et que des forces incontrôlables et immaîtrisables en l’état s’y attaquent méthodiquement.

Raison de plus pour continuer à en faire davantage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :