Éditorial du Journal d’Avril 2015: Notre cri

« Notre cri » est un cri d’alarme car il semble que la violence ait substitué l’invective. On a dépassé le stade du verbe. La haine est entrée en action. « L’exécution » a remplacé la condamnation et la discrimination. Le juif est pourchassé en pleine rue, au risque d’hésiter à sortir de chez lui, sauf à répondre à l’appel indécent d’un certain Netanyahou.

Ce cri est aussi une révolte, car enfin il n’y a aucune raison que selon son origine, on fasse l’objet de telles mesures, sans que les institutions et ceux qui nous représentent et nous gouvernent ne prennent les mesures qui s’imposent pour enrayer cette machine. Le plan Vigipirate n’y suffira pas, ni le durcissement, ni le « renforcement » annoncé du dispositif législatif qu’il faut complètement rénover.

Quand on réalise que l’avocat qui avait osé récuser un magistrat simplement parce qu’il était juif a été relaxé, il n’y a pas lieu de s’étonner.

Quand on dénombre 200 tombes juives profanées dans un cimetière juif à l’abandon par cinq jeunes gens désœuvrés ou imbéciles qui cherchent à se faire valoir en s’en prenant à des juifs morts et enterrés, on se demande comment c’est encore possible et ce que leurs parents et leurs professeurs leur ont mis dans la tête.

Quand on apprend, quatre jours après, que des tueurs s’en sont pris au gardien d’une synagogue à Copenhague après avoir descendu plusieurs défenseurs des droits de l’homme rassemblés pour débattre de la liberté d’expression, on se prend à crier. « Assez ! Halte ! Arrêtez ! ».

Quand on entend le lendemain, l’ancien président du conseil constitutionnel prêter publiquement « une influence juive » au premier ministre de la France, on n’en croit pas ses oreilles.

Quand on se souvient des cris entendus lors des manifestations du Jour de Colère de janvier dernier, et de nouveau au mois de juillet lors des manifestations pro-palestiniennes.

Quand on en vient à devoir protéger les synagogues pour les mettre à l’abri des saccages et des envahissements, on se prend à réagir d’une sainte colère en criant « au secours, ils sont devenus fous ».

Ce cri c’est un appel au secours pendant qu’il en est encore temps. L’élan de solidarité nationale qui s’est exprimé le 11 janvier dernier doit avoir des effets.

Ce cri est enfin un appel lancé aux autres victimes de l’intolérance et de la discrimination telles que les Roms qui ont à subir des évacuations dans des conditions indignes qu’Amnesty vient dénoncer.

Il est surtout un appel à la solidarité et au respect mutuel de chaque être humain par l’autre, quelle que soit son origine. Il ne doit pas être seulement une réaction d’émotion, il passe par l’intelligence qui permet de distinguer les terroristes, les islamistes, les djihadistes, qui se réclament impudemment de l’Islam en le méprisant et en le trahissant.

Nous à Mémoire 2000 nous restons convaincus qu’il faut continuer comme avant, de poursuivre notre « lourde tâche ». Nous l’avons fait au mois de janvier en accomplissant le devoir de mémoire que la commémoration du soixante dixième anniversaire de la libération des camps imposait (ce dont il est rendu compte ici), malgré les restrictions imposées par le plan Vigipirate.
Alors que le général de Gaulle avait entretenu l’équivoque entre les Israéliens auxquels il reprochait leur guerre des six jours et les juifs qui se sont reconnus dans le dessin de TIM comme étant « un peuple sur de lui et dominateur », nous, nous faisons évidemment la différence.

Nous avons bien l’intention de la faire en nous emparant de l’appel du président de la République à prendre part à la Réserve Citoyenne, en lançant notre appel et nos questionnaires aux élèves, aux enseignants et aux parents d’élèves et en entreprenant cette « controverse » sur la situation faite aux Roms en France.

Aidez-nous ! Rejoignez-nous !

Bernard Jouanneau

PS : je ne peux m’empêcher de souligner que le CRI est le nom du « comité de coordination contre le racisme et l’islamophobie » qui lutte politiquement et juridiquement contre l’islamo- phobie et qui a appelé à une marche européenne contre l’islamophobie les 14 et 15 mars.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :