Journal d’Avril 2014: ça peut arriver à tout le monde

Etre arrêté dans la rue pour une légère infraction du code de la route, être roué de coups par des policiers en civil, être amené au commissariat, mis en garde à vue sans explication pendant 48 heures, puis libéré sans autres…

C’est arrivé à un membre de Mémoire 2000.

Démocratie que de fautes on peut commettre en ton nom…

Daniel Rachline

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s