« Femmes [blanches] de loi »

Un billet d’humeur de Marc Naimark :

L’autre soir je me trouvais à glander chez un ami, ami malheureusement dépourvu d’abonnement au câble. Distraitement, on regarde une série sur TF1, Femmes de loi. Une procureure aux tailleurs cintrés fait équipe avec une flicque aux jeans et tshirts moulants, officiant semble-t-il à Paris. Beaucoup de scènes se déroulent au Palais de Justice ou au commissariat. On voit plein de flics, pleins de gardiens, plein de personnes de toutes sortes. Enfin, presque. Je commence à regarder de plus près. Pas une seule personne de couleur que j’arrive à déceler parmi les acteurs principaux et les figurants.

Je me dis : il faut vraiment travailler pour imaginer un Palais de Justice et un commissariat de police en région parisienne sans un seul noir, sans une seule personne de couleur. C’est une prouesse. Je fais remarquer cette curieuse situation à mon ami. Il confirme mon impression, et ajoute : « Tu verras bien, ils vont quand même mettre un black, et sera le criminel ». Ce à quoi je réponds : « Non, faut pas déconner. Faire un épisode 100% blanc, c’est déjà beaucoup. Mais avoir comme seul black l’assassin, ce serait vraiment trop gros. »

Coupure publicitaire… vous devrez cliquer pour savoir la suite (mais vous vous en doutez, n’est-ce pas ?)…

On revient à l’intrigue. On a identifié le repaire du suspect. La flicque s’y dirige pour l’arrêter. Et nous, téléspectateurs, avons le privilège de voir avant elle la tête de la crapule, dont les paroles et les gestes vont bien entendu confirmer les suspicions de la police. Et dévinez quoi :

C’est un black. Mais très black. Noir d’ébène.

Dans un épisode censé être réaliste, et censé se dérouler à Paris, le seul personnage de couleur, c’est le méchant.

Bravo TF1 ! Bravo à la prod’ !

PS : On me reproche souvent la pratique américaine d’avoir des « quotas » ethniques dans tous les secteurs de la vie, et notamment à la télé. On trouve ça caricatural et forcé. Les critiques sont parfois justifiées. Mais ensuite je regarde la télé française, le cinéma français, la presse française, et je me dis : c’est où la caricature ? Ce n’est pas une caricature (sans doute due à la seule paresse intellectuelle) que de faire un épisode d’une série policière où la seule personne de couleur parmi les dizaines et dizaines de comédiens et figurants est le criminel ? Alors je dis, vive les « quotas », si au moins ça impose aux dirigeants de réfléchir avant de promouvoir une vision de la société française à ce point fausse et… caricaturale.

Publicités

3 Responses to « Femmes [blanches] de loi »

  1. rlallier dit :

    Merci de cet article édifiant… toutes les séries policières françaises ne sont heureusement pas de cet acabit, comme le montre l’excellente série « Central nuit » produite pour le service public (France 2). Mais ce n’est probablement pas l’effet du hasard que les téléspectateurs plébiscitent les séries policières américaines…

  2. Saunière dit :

    Encore une fois:Boycottez donc TF1, cette chaîne de crapules!!

  3. […] Parité et diversité à la télé française : vaut mieux être un homme blanc cadre Lu dans Le Nouvel Obs, cet article qui conforte un billet d’humeur publié ICI. […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :