Soirée de soutien Darfour

29 décembre 2009


Bulletin d’inscription
(à renvoyer à : soireedarfour@gmail.com)

Merci de remplir les informations ci-dessous:

NOM: ……………………………………………………………………………………………………………………
Prénom: ………………………………………………………………………………………………………………..
Tél. (facultatif): ………………………………………………………………………………………………………
Email: …………………………………………………………………………………………………………………..
Nombre de personnes : ……………………………………………………………………………………………………………………….

Participation aux frais : 35 €
Etudiants : 25 €

Merci d’envoyer votre chèque au plus tard le lundi 4 janvier, à l’ordre de « Collectif Urgence Darfour » à l’adresse suivante:
Collectif Urgence Darfour
Maison des Associations
54, rue Pigalle, 75009 Paris


Loubna Ahmed al-Hussein en prison : c’est quoi la tenue dans les geoles soudannaises ?

8 septembre 2009

Dépêche AFP dans Le Figaro :

07/09/2009 | Mise à jour : 17:00 | Commentaires 5 | Ajouter à ma sélection
La journaliste soudanaise Loubna Ahmed al-Hussein, condamnée aujourd’hui pour le port d’un pantalon jugé « indécent », a été conduite en prison après avoir refusé de payer une amende de 200 dollars imposée par la justice, a indiqué un de ses avocats à l’AFP. « Elle a été conduite à la prison des femmes d’Omdurman », la ville jumelle de Khartoum, au confluent des deux Nil, a déclaré Kamal Omar, un des avocats de la jeune femme. Plusieurs sources concordantes ont confirmé cette information.

Loubna Ahmed al-Hussein a été condamnée par la cour de Khartoum-Nord à verser une amende de 500 livres soudanaises (200 USD) à l’issue d’un procès-éclair. Le tribunal avait prévu, en cas de non paiement, de lui imposer une peine d’un mois de prison, ont dit des témoins aux journalistes, qui n’ont pas eu accès à la salle d’audience. « Je ne vais pas payer l’amende, je préfère aller en prison », a dit Mme Hussein à l’AFP par téléphone, alors que ses avocats et ses proches tentaient de la convaincre de s’exécuter afin de lui éviter la prison.

Mme Hussein avait été arrêtée début juillet par des policiers dans un restaurant de Khartoum en même temps que 12 autres femmes pour « tenue indécente », alors qu’elle portait un pantalon large et une longue blouse.


Arrêtée pour port de pantalon, une Soudanaise est interdite de sortie de territoire

12 août 2009

LEMONDE.FR avec AFP | 12.08.09 | 13h31 • Mis à jour le 12.08.09 | 13h31

Les autorités soudanaises ont empêché la journaliste Loubna Ahmed al-Hussein, passible de quarante coups de fouet pour avoir porté un pantalon, de se rendre à l’étranger, a indiqué, mardi 11 août, la jeune femme.

Loubna Ahmed al-Hussein devait passer quatre jours à Beyrouth afin de participer à une émission de la chaîne satellitaire arabe MBC, mais les autorités à l’aéroport de Khartoum lui ont interdit de prendre l’avion dans la nuit de lundi à mardi. « Ils m’ont dit qu’il y avait une décision datant du 7 août qui m’interdisait de voyager à l’extérieur du pays (…) Je leur ai demandé un document écrit concernant cette décision mais ils n’ont pu m’en fournir un », a-t-elle déclaré.

Loubna Ahmed al-Hussein avait été arrêtée début juillet dans un restaurant de Khartoum, en même temps que douze autres femmes, alors qu’elle portait un pantalon, une tenue jugée « indécente » par les autorités, et une longue blouse. Elle doit être jugée en vertu de l’article 152 du code pénal soudanais, qui prévoit une peine de quarante coups de fouet pour quiconque « commet un acte indécent ou un acte qui viole la moralité publique ou porte des vêtements indécents », selon le texte de loi.

Lire le reste de cette entrée »


Soudan: une journaliste risque 40 coups de fouet pour sa tenue « indécente »

15 juillet 2009

KHARTOUM (AFP) — Une journaliste soudanaise de renom, accusée de s’être habillée de façon « indécente », a indiqué dimanche qu’elle était passible de 40 coups de fouet en cas de condamnation pour un tel crime.

Lubna Ahmed al-Hussein, qui publie régulièrement des billets dans le journal de gauche al-Sahafa et travaille aussi pour la Mission des Nations unies au Soudan (Unmis), a été arrêtée la semaine dernière à Khartoum. Elle est accusée de s’être vêtue de manière contraire à l’ordre public.

Lire le reste de cette entrée »