Journal de Juillet 2018 : Un “manifeste” controversé

Même si l’on est nombreux à avoir lu et suivi les effets de la publication le 27 avril dernier, dans “Le Parisien”, d’un “Manifeste contre le nouvel antisémitisme”, signé par plus de 300 personnalités, il ne semble pas inutile d’y revenir ici.

Ce manifeste rédigé par Philippe Val, ancien directeur de Charlie Hebdo, dénonce, à mon sens à juste titre, le silence des médias face à un antisémitisme qui n’est plus désormais, seulement l’apanage de l’extrême droite, mais – et c’est ce qui est nouveau – est alimenté et exercé souvent avec violence par la “radicalisation islamiste” qui sévit partout dans le monde.

Cette radicalisation, dont de nombreuses victimes sont les Musulmans eux-mêmes, aime à prendre pour cibles privilégiées les juifs affublés de tous les poncifs et accusés, comme il se doit, de tous les maux…Tout cela est bien banal.

Mais ce qui a valu les critiques les plus virulentes et qui en a “choqué” plus d’un, ce sont certains termes employés dans le texte.

Le manifeste parle, concernant les juifs de France, “d’épuration ethnique à bas bruit”.

Les mots “épuration ethnique” sont forts et renvoient à des souvenirs historiques dramatiques. Cependant à y regarder de plus près, on voit bien que dans certaines banlieues, quartiers et écoles de la République, les juifs ont dû “fuir” parce qu’en danger. Et ces quartiers, banlieues et écoles sont comme on aurait pu le dire il fut un temps, “judenfrei”. Cela ne peut-il amener à penser “un tantinet” à une forme “d’épuration ethnique” et “à bas bruit” car effectivement personne n’en parle ? Tout se passe de façon feutrée, discrète.

Admettons quand même que cette expression soit quelque peu excessive : mais n’est-il pas indispensable quelquefois de forcer le trait pour faire réagir et réfléchir ?

L’autre critique faite à ce manifeste, c’est qu’il mettrait en accusation les Musulmans de ce pays. Ce genre d’argument est dangereux et faux. Ce ne sont pas les Musulmans qui sont mis en accusation, c’est la radicalisation islamiste qui y est dénoncée et qui s’en prend aussi aux Musulmans. Des Musulmans libéraux, laïcs, réformateurs, lucides, eux, ne s’y sont pas trompés et nombre d’entre eux, dont des imams, ont signé le manifeste.

On le sait, la perfection n’est pas de ce monde et il est bien rare qu’il y ait consensus surtout sur des sujets aussi sensibles que le racisme, la religion ou l’antisémitisme. Ce qui est navrant c’est que l’on ne comprenne pas, encore aujourd’hui, qu’il est indispensable d’être unis dans un combat contre la “radicalisation” qui est mondiale, qui relève plus de la politique que du religieux et dont l’antisémitisme en est le symptôme essentiel, premier (ou dernier)…

Un tel déni ouvre une voie royale au fascisme… il n’est que de voir ce qui se passe actuellement en Europe !!!

Lison Benzaquen

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :