Historique

1992

Création de l’association Mémoire 2000 par Maître Bernard Jouanneau, Daniel Rachline, Lison Benzaquen et Maurice Benzaquen, et d’autres militants anti-racistes qui ont conçu un mode d’action basé sur la prévention du racisme par le moyen du cinéma. 

1994

Visite à la Maison des Enfants d’Izieu de plusieurs membres de l’association. Début de notre collaboration avec cet établissement de transmission de la mémoire de la Shoah.

1997

Avec son cinquième anniversaire, Mémoire 2000 acquiert le droit d’ester en justice à titre d’association de défense des droits de l’homme. Mémoire 2000 use de cette nouvelle possibilité d’agir en appelant et en conduisant une action juridique qui rassemblera finalement treize associations pour faire condamner Jean Marie Le Pen devant le tribunal de Nanterre pour ses propos sur « le détail de la seconde guerre mondiale ».

2000

Intervention de Mémoire 2000 dans une école primaire du village de Boz dans l’Ain, suite à la demande d’aide d’un instituteur pour faire face à des manifestations de racisme chez ses élèves à l’encontre de leurs camarades roms.

2004

Bernard Jouanneau, Président de Mémoire 2000, participe aux travaux de la Commission d’enquête citoyenne sur le génocide rwandais.

 

Les décennies 2010 et 2020

Mémoire 2000 accueille chaque année près de 1000 élèves dans ses séances Cinéma suivi d’un débat.

Mémoire 2000 invite des classes de collèges et de lycée à visiter des lieux de mémoire comme le Camp des Milles (Aix en Provence), le village-mémorial d’Oradour-sur-Glane, la Maison des enfants d’Izieu, le Mémorial de Caen, le mémorial de la Shoah de Drancy.