Rapport d’Amnesty sur la peine de mort

30 mars 2010

Les Etats Unis responsables d’environ 2% des exécutions

DROITS DE L’HOMME
Peine de mort : Amnesty publie son rapport annuel
NOUVELOBS.COM | 30.03.2010 | 10:44
La Chine est particulièrement mise en cause pour son manque de transparence sur le nombre d’exécutions. Quels que soient les véritables chiffres, ils sont de l’ordre de plusieurs « milliers ».

A l’occasion de la publication de son rapport annuel [ICI] sur l’état de la peine de mort dans le monde, Amnesty International a, mardi 30 mars, appelé la Chine à la transparence sur le nombre d’exécutions auxquelles elle procède chaque année. L’organisation de défense des droits de l’homme s’est refusée à publier ne serait-ce qu’une estimation du nombre des exécutions en Chine, pays le plus peuplé au monde, considérant que les chiffres habituellement avancés sont loin de correspondre à la réalité. Quels que soient les véritables chiffres, ils sont de l’ordre de plusieurs « milliers » et « la Chine a exécuté (en 2009) plus de gens que dans le reste du monde entier », écrit Amnesty dans son rapport. « Aucune personne condamnée à mort en Chine ne bénéficie d’un procès équitable, en accord avec les normes internationales », accuse l’organisation. « Les autorités chinoises prétendent que moins d’exécutions ont lieu (que par le passé). Si c’est vrai, pourquoi ne disent-elles pas au monde combien de personnes l’Etat envoie à la mort ? », s’est interrogé Claudio Cordone, secrétaire général par intérim d’Amnesty.

Lire le reste de cette entrée »


40% des victimes de discrimination sont immigrées

30 mars 2010

Quelle surprise !

RACISME
40% des victimes de discrimination sont immigrées
NOUVELOBS.COM | 30.03.2010 | 10:22

Près de 14% des personnes déclarent avoir vécu des discriminations dans les cinq dernières années, quel que soit le motif , selon une étude de l’Insee et l’Ined.

Environ 40% des personnes qui déclarent avoir été victimes d’une discrimination sont immigrées ou enfants d’immigrés, issues principalement des « minorités visibles », selon l’enquête « Trajectoires et Origines » de l’Ined et de l’Insee publiée mardi 30 mars. « 40% des personnes ayant déclaré une discrimination sont immigrées ou enfants d’immigrés alors que ces deux catégories ne représentent ensemble que 22% de la population adulte résidant sur le territoire métropolitain », selon l’étude. Globalement, un peu moins de 14% des personnes déclarent avoir vécu des discriminations dans les cinq dernières années quel que soit le motif (sexiste, raciste, homophobe, lié à l’âge, à la religion ou à l’état de santé), le lieu ou les circonstances (travail, logement, établissement scolaire, espace public).

Lire le reste de cette entrée »


La Licra portera plainte contre Zemmour

16 mars 2010

Enfin ?

Le Monde :

La Ligue internationale contre le racisme et l’antisémtisme (Licra) a décidé de poursuivre en justice le journaliste Eric Zemmour pour ses propos concernant les Noirs et les Arabes tenus sur Canal+. Le président de l’association, Alain Jakubowicz, a annoncé cette décision, mardi 16 mars, lors d’un point presse. « La Licra va poursuivre Eric Zemmour devant le tribunal correctionnel pour les propos qu’il a tenus sur Canal+ », a déclaré Me Jakubowicz, accusant le journaliste d’avoir « franchi un cran ».

Jeudi, la Licra déplorait le fait que M. Zemmour « recycle les vieilles lunes de l’extrême droite » et l’enjoignait de « se souvenir de cette époque pas si lointaine d’avant-guerre où, dans notre pays, pour les tenants de cette rhétorique il ne faisait pas bon s’appeler… Zemmour ».

Lors de l’émission « Salut les Terriens », présentée par Thierry Ardisson le 6 mars et diffusée en clair, le journaliste chroniqueur Eric Zemmour a déclaré que « les Français issus de l’immigration étaient plus contrôlés que les autres parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes… C’est un fait » (

« Comment un animateur de débat peut-il rester neutre et impassible devant ces propos », s’est aussi demandé Me Jakubowicz en annonçant sa décision de saisir le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) à ce sujet. « Quand Eric Zemmour dit que que la discrimination est un fait, l’animateur doit fixer des limites et dire que c’est un délit », a-t-il argumenté en se défendant de critiquer les journalistes. Déjà saisi par le MRAP Club Averroès pour des propos du même Eric Zemmour, le CSA a dit, par la voix du conseiller Rachid Arhab, invité de l’émission « Médias » de France 5, qu’il étudiait la question « de très près ».


Privé d’embauche parce qu’il est noir

8 mars 2010

Du racisme par anticipation…

Le Parisien
C’est une première dans le département.Cet après-midi, le tribunal correctionnel de Versailles juge une affaire de discrimination à l’embauche avec la Halde* comme partie civile.
Julien Constant | 08.03.2010, 07h00

Parce qu’il était noir, Jean-Vespa Njila-Njila n’a pas été embauché par une entreprise du secteur du bâtiment. Cet après-midi, le tribunal correctionnel de Versailles juge un entrepreneur de 68 ans pour avoir, en décembre 2006 à Élancourt, éconduit un candidat au poste d’ingénieur en raison de la couleur de sa peau.

Il s’agit de la première affaire de ce type dans les Yvelines où la Halde* est intervenue.
L’affaire commence lorsque le patron reçoit des curriculum vitae anonymes d’une agence de recrutement. Il convoque Jean-Vespa, architecte et ingénieur originaire du Cameroun, pour lui présenter le poste. L’entretien se passe très agréablement. Le courant passe bien entre les deux hommes. Mais à l’issue de la discussion, Jacques, le chef d’entreprise, lui dit qu’il ne l’embauchera pas, car il est trop qualifié mais, surtout, parce que ses ouvriers portugais n’accepteront pas d’être dirigés par un Noir.

Jean-Vespa se plaint à la Halde, mais le chef d’entreprise refuse toutes les tentatives de médiation et le dossier prend un tour judiciaire.

Lire le reste de cette entrée »


« Musulmans de France »

23 février 2010

Ce soir sur France 5

Eric Besson a, au moins, un fan. Il s’appelle Karim Miské et a coréalisé le documentaire Musulmans de France, diffusé ce soir sur France 5. « En lançant le débat sur l’identité nationale, Besson est devenu notre meilleur attaché de presse », s’amuse-t-il. Car, pas de méprise, cette fresque en histoires et en images adaptée de l’ouvrage Histoire de l’islam et des musulmans en France (éd. Albin Michel) a commencé il y a déjà trois ans. « Le télescopage est étrange, c’est comme si ce documentaire devenait une réponse au débat, poursuit Karim Miské. Sa diffusion par France Télévisions peut, du coup, être perçue comme une prise de position, un acte politique au sens large. »

En tout cas, « ce film tombe bien, souligne le directeur de l’antenne, Pierre Block de Friberg. Il offre des clés pour comprendre des questions qui agitent la société française depuis longtemps. » Et qui n’avaient jamais fait l’objet d’un documentaire de cette ampleur. « Les personnes interviewées [Abdel Raouf Dafri, le scénariste d’Un prophète, Bariza Khiari, sénatrice PS…] sont de grande qualité, note l’historien et spécialiste de l’immigration, Patrick Weil. Et la quantité d’archives cinématographiques retrouvées est impressionnante ». L’aboutissement « d’heures de dérushages », raconte Karim Miské. Car les documentalistes n’ont pu fonctionner par mots-clés comme « immigrés » ou « musulmans ». « Les sujets d’actualité tournés sur ces thématiques regorgent de mises en scène disons très exotiques, ou coloniales, poursuit Karim Miské. Notre but était, au contraire, de montrer le quotidien des musulmans de France. On a dû, par exemple, beaucoup travailler pour trouver des plans illustrant le rôle de certains musulmans pendant mai 1968. » Musulmans de France, qui fera l’objet d’un DVD le 11 mars « remet donc les pendules à l’heure, avec pédagogie », conclut Pierre Block de Friberg.
— Alice Coffin

Plus d’infos sur le site de France 5 ICI.


Tony Gatlif sur « Radio libre »

23 février 2010

A l’occasion de la sortie de son film Liberté

Retrouver l’émission ICI.
Et la critique de l’émission sur le blog des Clionautes ICI.


Violences homophobes : 2ème partie

19 février 2010

Menaces de mort contre des jeunes gays de Montpellier

L’association d’aide et de soutien aux homosexuels de Montpellier, le Refuge, a reçu plusieurs lettres menaçant des jeunes que la structure héberge.

Les responsables du Refuge, une association d’aide et de soutien à de jeunes homosexuels à Montpellier, ont annoncé jeudi 18 février qu’ils allaient porter plainte après avoir reçu des menaces de mort à l’encontre des jeunes que la structure héberge. Avant cela, très inquiets pour la sûreté des jeunes, ils réclament « le soutien de la classe politique et des responsables associatifs ». Ils souhaitent notamment que le maire (PS) de Montpellier, Hélène Mandroux, prenne des dispositions « pour assurer la sécurité des résidents ».

Structure unique en France, le Refuge accueille temporairement, dans plusieurs appartements qu’elle loue à Montpellier, des jeunes homosexuels, souvent rejetés par leur famille en raison de leur homosexualité.

« On va les ‘criblés’ de plombs »

« Avant, toutes ces personnes on les enfermait dans les asiles vu qu’il leur manque des neurones, ils ont la tête creuse, ils préfèrent aimer contre nature », écrit notamment l’auteur d’un courrier. Il menace : « On connaît toutes les habitudes de vos protégés et croyez-nous on va les ‘criblés’ de plombs et les mettre en pièces détachées pour les punir ».

La lettre est signée mais l’écriture du nom pouvant donner lieu à plusieurs lectures. Les responsables du Refuge ont déclaré à l’AFP qu’ils porteraient plainte lundi auprès du procureur de la République.

Le Refuge a fait l’objet de nombreux reportages dans les médias. Le photographe Jean-Marie Périer a recueilli récemment des témoignages de personnes hébergées qu’il a réunis dans un livre, « Casse-toi ».


Police belge : quatorze policiers inculpés

19 février 2010

Humiliations, violences et racisme

De la Dernière heure :
Quatorze policiers inculpés
(19/02/2010)

Arrestations arbitraires, traitement dégradants, usage non légitime de la force, vols avec violences, faux P-V, racisme, …

BRUXELLES Selon nos infos, confirmées par le 1er substitut Colpin, quatorze policiers fédéraux des chemins de fer, au terme d’une instruction menée par la juge bruxelloise Geneviève Tassin, sont inculpés et renvoyés, avec charges suffisantes, devant le tribunal correctionnel, pour y être jugés pour des faits répétés, pendant deux ans, d’exactions, “humiliations, violences et racisme”, ayant fait au total “au moins 15 victimes”, sur le site de la gare du Midi.

La police fédérale des chemins de fer est le service d’enquête en charge de la tragédie de Hal. En conséquence, les 14 inculpés – autant de femmes policiers que d’hommes – sont écartés, et leur procès, promet hier encore le parquet, s’ouvrira “avant l’été”.

C’est, de mémoire d’observateur, le dossier le plus lourd depuis les années 1980 à Bruxelles d’inconduite collective et de maltraitance policière.

Au départ, l’enquête de l’Inspection générale portait sur six policiers fédéraux ayant fait une demi-douzaine de victimes, pour la plupart des précarisés, des sans-abri, des séjours illégaux ou des suspects de vols à la tire dont ils volaient à leur tour le butin, ce qui justifie que deux sont poursuivis en outre pour vols avec violences.

Lire le reste de cette entrée »


Mémoire 2000 dénonce le vandalisme de la grande mosquée de St Etienne

8 février 2010

Ceux qui aliment la haine des Musulmans et immigrés doivent en être contents…

Mémoire 2000 se joint à tous les républicains en dénonçant le vandalisme dont a été victime la grande mosquée de St Etienne et demande le déploiement de tous les moyens de l’Etat pour retrouver et punir ses auteurs.

—————–
La grande mosquée de Saint-Etienne a été profanée
NOUVELOBS.COM | 08.02.2010 | 18:46

Une dizaine d’inscriptions racistes comme « La France aux Français » et des croix gammées ont été découvertes ce matin sur la mosquée en cours de construction.

Près d’une dizaine d’inscriptions racistes et anti-musulmanes ont été découvertes, lundi 8 février au matin, sur des murs de la Grande mosquée de Saint-Etienne, qui est en cours de construction, a-t-on appris auprès de son recteur et de source préfectorale.

Inscriptions injurieuses

Peintes à la bombe, les inscriptions injurieuses comme « La France aux Français », « Pas d’arabes ici » ou encore « Heil Hitler » et des croix gammées ont été découvertes à 06h00 par des fidèles venus faire la première prière de la journée, a indiqué à l’AFP Sébastien Lime, le directeur de cabinet du préfet.
Sur deux des quatre murs taggés du chantier, qui est ouvert sur la rue, on pouvait encore lire le mot « Musulmans » barré d’une croix et « Sales nègres, on vous aura », a constaté un correspondant de l’AFP.

Lire le reste de cette entrée »


« Machisme machinal »

29 janvier 2010

La voix des politiques appelant à la parité hommes-femmes aux conseils d’administration aurait plus de poids si les politiques respectaient eux même la parité…

Chronique de Gérard Courtois
LE MONDE | 25.01.10 | 13h42 • Mis à jour le 25.01.10 | 13h42

Sonnez trompettes et résonnez hautbois : depuis deux siècles et même un peu plus, la France est la patrie des droits de l’homme et du citoyen. C’est inscrit, en quelque sorte, sur sa carte d’identité nationale. Pour les droits de la femme et de la citoyenne, en revanche, c’est une autre histoire.

Sans doute, l’article premier de la Constitution proclame-t-il fièrement, depuis les réformes de 1999 et 2008, que « la loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales ». Mais il y a loin de la coupe aux lèvres. Ainsi, le 20 janvier, à l’initiative de l’UMP, les député(e)s examinaient une proposition de loi « relative à la représentation équilibrée des femmes et des hommes au sein des conseils d’administration et de surveillance » des entreprises. Légitime ambition, ont déclaré, la main sur le coeur, tous les orateurs et oratrices. Et pour cause : les femmes représentent aujourd’hui près de 40 % des cadres des entreprises, mais n’occupent que 8 % des sièges des conseils d’administration ou de surveillance des 500 plus grandes sociétés françaises.

Lire le reste de cette entrée »


Baromètre HALDE/OIT

29 janvier 2010

Augmentation des personnes s'estimant victimes de la discrimination au travail

Lu dans 20 Minutes :

ETUDE – La direction et les supérieurs hiérarchiques sont essentiellement désignés par les salariés…

La crise, un engrais pour les discriminations D’après le baromètre de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) et de l’Organisation internationale du travail (OIT) révélé hier, le nombre de personnes s’estimant victimes de discrimination au travail serait en constante augmentation depuis trois ans : 36 % dans le privé en 2010 (contre 28 % en 2009) et 26 % dans la fonction publique (contre 22 % en 2009). « Ces chiffres ne reflètent pas totalement la réalité car beaucoup de personnes n’ont pas conscience d’être discriminées. Elles ont totalement interiorisé l’injustice qu’elles subissent », souligne Louis Schweitzer, président de la Halde. Sans surprise, l’origine reste le premier motif de discrimination cité par les salariés du privé, suivi par la grossesse et l’âge. L’ordre diffère dans la fonction publique où la grossesse arrive en premier, suivi de l’âge.

Lire le reste de cette entrée »


Les films sur la 2ème Guerre Mondiale en plan de métro

28 janvier 2010

Vu sur le site des Clionautes :

C’est une excellente initiative que nous propose le magazine Télérama sur son site internet. La rédaction a répertorié 150 films sur la Seconde guerre Mondiale, sous la forme d’un plan de métro interactif ; les films étant classés par thèmes et parfois en sous-genres : thème de la résistance, films de commandos, guerre sur le front de l’Est…

Le mode d’emploi est simple : en cliquant sur n’importe quel titre, vous aurez la description de la « famille » à laquelle appartient le film. Les « correspondances », c’est-à-dire les titres appartenant à plusieurs familles, font l’objet d’un développement. Il suffit également de cliquer dessus pour en saisir l’essentiel.

Pour accéder au plan, cliquer ICI.


Shoah : les propos de l’évêque polonais condamnés

26 janvier 2010

Négationnisme catholique

CATHOLICISME

NOUVELOBS.COM | 26.01.2010 | 17:06

Des dirigeants juifs de Pologne et de plusieurs pays ont dénoncé les déclarations de Tadeusz Pieronek sur la Shoah.

Les déclarations de monseigneur Tadeusz Pieronek sur le site Pontifex.roma.it, lundi 25 janvier, ont déclenché des réactions outrées, particulièrement de la part des institutions juives. L’évêque polonais à la retraite aurait déclaré au site catholique traditionaliste italien que « la Shoah en tant que telle était une invention juive ».

Des propos « ignobles »

Le Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF) a notamment publié un communiqué dans lequel il dénonce les propos « ignobles » de l’évêque polonais sur la Shoah. Le CRIF rappelle que cette déclaration scandaleuse a été prononcée quelques jours après les propos réitérés par Mgr Richard Williamson. Il y a un an, Mgr Williamson, un évêque de la fraternité Saint-Pie X avait provoqué un tollé en déclarant : « Je crois que les chambres à gaz n’ont pas existé ». Dans une vidéo postée le 14 janvier 2009, il affirmait, à propos de son procès en Allemagne pour « incitation à la haine raciale » : « [C’est de l’] excitation raciale, parce que j’ai mis en question les 6 millions de juifs gazés, et le mettre en question c’est un crime selon le droit allemand, donc ils m’attaquent ». En effet, s’il a présenté publiquement ses excuses pour le scandale provoqué il y a un an, Mgr Richard Williamson n’a en effet pas voulu revenir sur le fond de ses propos. Malgré tout, le CRIF affirme soutenir le dialogue judéo-catholique, car, explique le communiqué, les positions de Mgr Pieronek et de Mgr Williamson sont très minoritaires.

Lire le reste de cette entrée »


Menaces de mort contre l’imam de Drancy

26 janvier 2010

Intégrisme islamique

NOUVELOBS.COM | 26.01.2010 | 17:51
SEINE-SAINT-DENIS
L’imam Hassen Chalghoumi est notamment connu pour ses bonnes relations avec la communauté juive. Le maire de Drancy a fait part de son inquiétude.

L’imam de Drancy (Seine-Saint-Denis) Hassen Chalghoumi a annoncé, mardi 26 janvier sur Radio Orient, sa décision de déposer plainte après l’irruption lundi soir d’islamistes qui l’ont menacé de mort dans la mosquée où il officie, selon l’intéressé et son entourage.

Accusé « d’apostasie »

« On va faire le nécessaire pour déposer plainte », a déclaré l’imam, connu pour ses bonnes relations avec la communauté juive et qui s’est prononcé pour l’interdiction du voile intégral.

« Ils souhaitent ma mort, quelqu’un peut me liquider », a déclaré Hassen Chalghoumi, accusé par ses agresseurs d' »apostasie », selon les mêmes sources.
Affirmant que les menaces ne lui font pas peur, l’imam a appelé au soutien des « fidèles » et des « concitoyens » car, a-t-il argué, « c’est notre avenir qui est en jeu ».
« On est là, on résiste, on croit en Dieu et en la République », a-t-il assuré. « Ma voix est celle de la majorité, je travaille pour l’avenir de nos enfants et de la République afin que l’islam y trouve sa place et que les musulmans y soient respectés », a ajouté l’imam.

Lire le reste de cette entrée »


Quand un modèle d’intégration manque d’intégrité…

23 janvier 2010

Coup de gueule

Azouz Begag, dont le livre Le Gone du Chaâba a inspiré un film plusieurs fois programmé par Mémoire 2000, est aujourd’hui candidat du Modem aux régionales.

C’est dans le contexte de cette campagne qu’il a fait un entretien avec le journal suisse Le Temps (lire ci dessous), dans lequel il a sorti une phrase proprement abjecte :

« Dans 10 ans, on sera entouré de Chinois, alors il faudra que l’on se serre les coudes, les Français, les Arabes et les Africains, afin de protéger notre identité. »

Que l’ancien ministre délégué chargé de la promotion de l’égalité des chances, poste auquel il était particulièrement inefficace (je me rappelle d’un reportage lorsque M. Begag, confronté à des preuves réelles de discrimination raciale patente, a simplement répondu que c’était illégal… donc il n’y avait rien à faire de sa part), un politicien qui a fait carrière sur son statut « d’intégré », sorte ces horreurs les rendent d’autant plus répréhensibles.

Non content de prôner un racisme « anti-chinois », M. Begag semble approuver une distinction entre « Français », « Arabes » et « Africains ». Celle-ci n’a aucun sens lorsqu’il s’agit, comme c’est manifestement l’intention dans les propos de M. Begag, de parler « d’identité française ». Donc les Arabes et Africains français partagent l’identité française, mais ne sont pas français ??? Alors que fait « l’Arabe » Begoug en tant que candidat à une élection française ? S’il estime qu’il appartient à une catégorie autre que française, comment peut-il prétendre à un statut réservé aux Français ?

M. Begag a tenté de se rattraper dans un entretien sur RMC, effort qui n’a fait que l’enfoncer.

Pour ma part, et au niveau de notre association, je m’opposerai à toute exploitation future de l’oeuvre de ce raciste. Et me demander comment il se fait que les associations antiracistes bien implantées n’aient pas cru bon poursuivre M. Begag. C’est sans doute plus facile de s’offusquer du raciste Hortefeux que du raciste Begag. Et pour sa carrière politique, j’espère que cette tentative de séduction des électeurs racistes et xenophobes de la région Rhône-Alpes n’aura pas l’effet voulu pour M. le Ministre…

— Marc Naimark

Lire le reste de cette entrée »