Journal d’octobre 2020 : Rubrique santé, tout ne va pas si mal dans notre pays

Mercredi matin 19 août, j’étais à la montagne dans une maison isolée près de Saint Auban à la limite des Alpes Maritimes à la lisière du parc régional. Je me réveille de bonne heure et ne voilà-t-il pas que je fais une erreur énorme en prenant mon médicament bêta bloquant. Je prends 30mg au lieu de 5mg : 6 fois la dose prescrite !

La notice indique qu’en cas de surdosage ça peut être très grave. Baisse drastique du rythme cardiaque, hypotension et difficultés respiratoires pouvant être fatales dans les cas extrêmes. J’arrive à joindre mon cardiologue. Il me conseille vivement d’entrer en observation dans l’hôpital le plus proche.

Et c’est là que commence mon témoignage. J’appelle le SAMU. En moins de 5 minutes on me passe le médecin coordonnateur. Il confirme la recommandation de mon cardio- logue et décide de me faire hospitaliser à Grasse. Il coordonne tout. Les pompiers de Saint Auban sont là en moins de 15 minutes. Premier examen. Transport jusqu’à un point intermédiaire où m’attend une deuxième ambulance des pompiers de Cabris pré- positionnée, les pompiers de Saint Auban ne pouvant pas s’éloigner trop longtemps de leur base au cas où ils auraient un autre appel. Transport jusqu’à Grasse avec surveillance de la tension et du rythme cardiaque. Admission aux urgences avec prise en charge immédiate. L’urgentiste avait déjà les renseignements essentiels. Auscultation, prise des paramètres (rythme, tension, saturation oxygène), électrocardiogramme, anamnèse. Test Covid, analyse biologique et hématologique. Décision de prise en charge par le service de cardiologie. Reçu presque immédiatement par le cardiologue. Echographie, auscultation plus approfondie. Décision d’admission pour traitement antagoniste et observation pour 48 h si tout va bien. Pas d’attente… pour la chambre et la mise en place de la perfusion et pompe doseuse d’un médicament antagoniste du bêta bloquant. Personnel attentif et bonne humeur dans le service.

J’ai mis un bon moment à trouver le sommeil et dans la nuit je me suis senti partir doucement vers les ténèbres. Et puis, je me suis réveillé brutalement en sueurs. J’ai pris une conscience encore plus forte que chaque jour nouveau est un cadeau, un bonus et qu’il faut le déguster comme il se doit. Après 24 heures tout est rentré dans l’ordre. Encore 24 h d’observation et je suis sorti pour une nouvelle vie.Voilà… ça ne marche pas si mal que ça notre dispositif de secours et de santé. Prise en charge à 100%.

Daniel Cabrol

***

Un beau témoignage d’une France qui fonctionne malgré le raz de marée sanitaire que nous traversons. Notre devoir de mémoire, nous rappelle que tout le socle des conquêtes sociales a été élaboré par le Conseil National de la Résistance (C.N.R.) pendant la guerre de 39/45. N’oublions jamais que, grâce à Ambroise Croizat, alors ministre du travail, sous la présidence du Général de Gaulle, une des mesures phares adoptée par l’Assemblée Constituante, fut la généralisation de la Sécurité Sociale et son application le 26 avril 1946. Ce système, toujours en vigueur de nos jours, nous apporte une certaine sérénité face à la maladie.

Il nous appartient de sensibiliser les jeunes (et moins jeunes…) sur ce constat afin de sauvegarder ces acquis. J’en profite pour rappeler à quel point nous devons remercier nos ancêtres chercheurs, médecins depuis Jenner puis Pasteur et bien d’autres encore, qui nous ont changé la vie grâce à leurs découvertes vaccinales. En effet que ce soit la diphtérie, la tuberculose, la variole (cette dernière fut d’ailleurs complètement éradiquée de la planète grâce au vaccin), la grippe plus récemment, tous ces vaccins ont participé à la longévité de l’humain en bonne santé.

J’entends actuellement des discours de complotistes inadmissibles qui se méfient des vaccins et même des masques protecteurs. Tandis que ces chercheurs méritent le prix Nobel, d’autres “anti-tout”, ne méritent pas l’antenne qu’on leur prête, ce sont de dangereux individualistes, néfastes pour notre société.

Joëlle Saunière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :