Journal de Janvier 2020 : Et le théâtre alors ?

mephisto

 

Méphisto Rhapsodi à la Manufacture des œillets à Ivry

Texte de Samuel Gallet, mise en scène Jean-Pierre Baro

 

 

Une réécriture du roman de Klaus Mann à propos de Méphisto. Qu’est-on prêt à sacrifier à la bête immonde pour conserver son confort, son bien être, son pouvoir ?

Une troupe de théâtre répète une pièce de Tchékhov dans la salle municipale de Balbek, petite ville française.

Pendant ce temps, les luttes sociales, la thèse du grand remplacement de la “race” blanche, grondent aux portes de la ville.

Ce sont ces questions brûlantes d’actualité que Samuel Gallet aborde dans cette écriture moderne du roman.

Quel est le sens du projet de ces acteurs qui travaillent Tchékhov avec acharnement pour plaire à la directrice du théâtre, pendant que l’extrême droite est si prête de prendre le pouvoir ?

Ou comment le leader des acteurs, obsédé par le nombre de rappels potentiels, préfère finalement partir à la Capitale afin d’assouvir son besoin de reconnaissance.

Quel sens donner entre le Monde réel préoccupant et l’entre-soi du milieu théâtral ?

Toutes ces questions sont posées : jusqu’où sommes nous capables de nous soumettre au “Diable” ( Méphisto), pour conserver nos privilèges ?

Jusqu’à quelles compromissions sommes- nous prêts à aller ?

Peut-être pas de réponses claires et définitives, mais en s’aidant du théâtre…qui sait ?

 Joëlle Saunière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :