Journal de Janvier 2019: « Salam, Shalom, Salut » Face à la haine, la jeunesse aussi prend ses responsabilités

En novembre et décembre 2018, de jeunes Français juifs et arabes ont proposé  des débats en milieu scolaire afin d’ouvrir la réflexion sur les relations entre juifs et arabes et initier une pensée sur les stéréotypes durement ancrés. A l’initiative de SOS Racisme, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, une quinzaine de jeunes ont été formés par des historiens aux origines du conflit israélo-palestinien, mais aussi à l’histoire précoloniale du Maghreb et à l’histoire de l’immigration en France.

En apportant leur propre histoire et leur engagement personnel ils ont contribué à ouvrir le dialogue au-delà du champ de mines des préjugés antisémites et antimusulmans.

Cette opération s’est déployée sur tout le territoire de Bordeaux à Sarcelles, de Marseille à Aubervilliers et Grenoble, où ces jeunes ont manifesté leur volonté de vivre ensemble au-delà des préjugés. Ils remettent ainsi en perspective le discours binaire “Il y a d’un côté les Juifs, de l’autre les Arabes” et apportent une lueur d’espoir.

Jacinthe Hirsch

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :