Journal de Janvier 2019: Guerre 14/18 Hommage à mon grand père “poilu”

Pour montrer que malgré cette affreuse guerre, les soldats essayaient de garder un peu de joie, je partage avec vous quelques pages du cahier de  chansons illustrées par mon grand-père et entonnées au cœur des tranchées. Ce cahier a été réalisé au régiment mais il a accompagné mon grand-père durant toute la guerre dans le dur secteur des Vosges, d’où il est revenu vivant mais gazé.

De cette guerre, il n’en a jamais parlé sauf avec mon autre grand-père. Enfants, mes cousines et moi, nous jouions à les « espionner ». Ils se parlaient à voix basse, parfois ils riaient aux éclats d’autres fois nous voyions des larmes rouler dans leur moustache.

Mais malgré son horreur, cette guerre n’a jamais empêché mon grand-père de chanter. Voici quelques pages de son carnet de chansons.

Arlette Weber

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :