Journal d’Octobre 2017: Le “détail” de Marine…

Après la déclaration de Marine Le pen, sur la rafle du Vel d’Hiv : “s’il y a des responsables, c’est ceux qui étaient au pouvoir à l’époque. Ce n’est pas la France”, et l’indignation qu’elle a suscitée, notre amie Nitza Lew, rescapée du Vel D’hiv, lui adresse la lettre que nous reproduisons ici.

A Madame Le Pen Marine, le 12.avril 2017

Madame,

J’avais trois ans. J’étais Française, mais Juive, née à l’Hôtel Dieu, dans la l’Ile de la Cité à Paris. Lors de la Rafle du 16 juillet 1942, ce sont des Français armés, en uniformes, qui m’ont arrêtée. Dans le VEL D’HIV, ce sont des Français qui m’ont tenue prisonnière ; qui m’ont empêchée de boire, de manger, de m’évader. Qui voulaient me livrer aux nazis, qui voulaient donc me tuer, avec toute ma famille, Française de choix, de cœur et d’âme.

Mon père était un Héros de l’Aviation Française car en effet, il était Ingénieur d’aviation, avait participé à ce titre à l’invention des premiers hydravions chez Latecoere. Puis, il est devenu Pilote d’essais à l’Aeropostale à Toulouse. Il parait même que Mermoz ou Saint- Exupéry ne montait pas dans un avion si mon père, ce Héros, ne l’avait vérifié.

Je dis il paraît car la France, oui la France devenue majoritairement fasciste pour complaire à l’occupant, et non un autre pays, ( celui des quelques Héros de la Résistance), a participé à leur assassinat en les expédiant à Auschwitz dans des trains français. Donc, en ce qui concerne mon père,  je ne sais cela que par réputation. Personne n’étant revenu de là-bas, pour me raconter, me consoler, me venger…

Madame, il faudrait aussi dire à votre père, de si triste politique, que les chambres à gaz ne sont en aucun cas “un détail de l’Histoire”. Il conviendrait de lui rappeler que ce fut la première fois dans l’Histoire de l’Humanité, qu’un génocide s’est perpétré de façon INDUSTRIELLE ! Le contraire d’un “détail”.

Mais je veux espérer que de votre part il s’agit d’une maladresse de paroles, et non d’un intérêt pour des votes extrêmes, quand vous dédouanez si facilement ces déshonneurs français durant la dernière guerre mondiale. Votre responsabilité de peut-être future Présidente de la République requiert, à mon avis d’enfant rescapée du Vel d’Hiv une explication circonstanciée, sinon un démenti pour rétablir la Vérité de l’Histoire et justement l’Honneur de la France.

Dans cet espoir,

Nitsa Régine Lew

P.S. Rien ne peut apaiser une victime, mais quand le fautif ne reconnaît pas sa faute, la victime est “revictimisée”.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :