Communiqué de Mémoire 2000: Indignez-vous!!!

J’ai eu la chance et le privilège il y a juste 20 ans de rencontrer, avec quelques amis, Itzhak Rabin de passage à Paris.

C’était dans un grand hôtel parisien et pendant deux heures, il nous a expliqué ses ambitions pour Israël et l’action qu’il entendait mener pour arriver à une paix acceptable avec les palestiniens.

Nous l’écoutions, cet homme simple dont le visage rayonnait d’intelligence et de volonté. Nous étions heureux et fiers…

Deux mois après nous apprenions son assassinat à Tel-Aviv dans une place noire de monde venu l’écouter parler de paix.

Rabin assassiné, la paix assassinée, l’espoir envolé.

Aujourd’hui, la situation a empiré et qui plus est, une attaque supplémentaire sournoise et incompréhensible vient ajouter la honte au désespoir – les déclarations du premier ministre d’Israël lui-même sur la responsabilité de Hitler dans la Shoah et dont on ne se rend pas assez compte qu’elles ouvrent la voie par la grande porte à un nouveau révisionnisme et négationnisme.

En face d’une remontée incontestable de l’antisémitisme, d’une remontée de l’extrême droite dans beaucoup de pays européens, les paroles de Netanyahou sont pain béni.
Les mots ont leur poids et toutes les explications du monde n’enlèveront pas les petites phrases dont on se souviendra devant les autres.

J’espère que chacun comprendra la portée indigne de ces mots prononcés par un juif israélien, premier ministre d’un pays qui n’avait pas besoin de cela.

En dédouanant d’une certaine manière Hitler de l’initiative de la Shoah qui reposerait désormais sur les épaules du Moufti de Jérusalem, Netanyahou commet de nombreuses fautes. Faute historique considérable qui donnera du grain à moudre à Faurisson et consorts qui désormais pourront proférer leurs thèses négationnistes sans craindre d’être taxés d’antisémites, puisqu’un juif et pas des moindres, les y autorise. Faute politique, car en « nazifiant  » le Moufti, c’est tous les Palestiniens qu’il entend nazifier, ce qui n’apaisera pas la violence actuelle et réduira les chances de négociations possibles.

Faute morale car en travestissant ainsi l’histoire il porte atteinte à la mémoire des victimes de la Shoah… Les conséquences de ces paroles pour le moins inconsidérées, seront à n’en pas douter, catastrophiques.

Rabin, assassinat dont on ne se remet pas, par un juif…

Négationnisme, dont on ne se remettra peut-être pas, par un juif…

Quel destin qui continue de nous poursuivre!…

Daniel Rachline

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :