Communiqué du Président de Mémoire 2000

PERINCEQ contre SUISSE
La CEDH vient de rendre sa décision.
Elle confirme l’arrêt du 17 décembre 2013 qui avait considéré que la poursuite et la sanction de la négation du génocide arménien portait atteinte à la liberté d’expression.
A l’heure présente, le négationnisme en Europe triomphe.
Bernard Jouanneau, Président de Mémoire 2000
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s