Journal d’Octobre 2015: Le Danemark ferme ses portes

Les réfugiés le savent bien. “Denmark ? No good”, disent-ils, et ne font que transiter par le royaume pour aller en Suède ou en Norvège. D’ailleurs, par le soin du gouvernement danois, ils ont été informés chez eux, avant de partir.

La ministre de l’Immigration, de l’Intégration et du Logement, Inger Støjberg, veut décourager à l’avance tout candidat éventuel à l’installation au Danemark et ne laisser aucune illusion sur la politique d’asile du pays du Nord. A cette fin, des publicités ont été confiées cette semaine à quatre journaux libanais, parmi lesquels The Daily Star et As Safir, signalant la réduction de moitié de l’allocation publique danoise aux demandeurs d’asile et détaillant les mesures restrictives prises par le nouveau gouvernement centre droit- mais sous surveillance étroite des populistes. Cette “campagne” semble avoir porté ses fruits, puisque les flots des réfugiés sur les routes et les rails vers le Nord de l’Europe semblent éviter le Danemark. Ceux qui s’arrêtent ne restent que le temps strictement nécessaire, et évitent de se faire enregistrer par les autorités danoises.

Curieux retour de l’histoire de ce pays, qui a eu une attitude exemplaire envers les juifs pendant la Deuxième guerre mondiale. Les fonctionnaires danois, informés de l’imminence de la grande rafle de 1943, prévenaient les juifs et les cachaient, avant de les exfiltrer vers la Suède qui accordait l’asile. En fin de compte seulement 450 juifs, soit environ 7% du total de la population juive, furent pris par les Allemands et déportés, pour la plupart au camp de concentration de Theresienstadt. Le gouvernement danois put leur envoyer des colis et les faire visiter par la Croix-Rouge. 51 Juifs danois laissèrent quand même leur vie à Theresienstadt.

Tout le pays n’est pas d’accord avec les récentes mesures restrictives. Dans l’opposition, la porte-parole du Parti radical pour les questions d’immigration, Zenia Stampe, s’insurge sur les réseaux sociaux, ne croyant pas qu’une telle campagne réduira le nombre de demandeurs d’asile. “En revanche, les Européens humanistes vont se demander ce qui se passe dans la tête des Danois connus pour leur tolérance et leur solidarité avec les pauvres. Pourquoi se comportent-ils soudainement en enfants gâtés, en égoïstes et petits d’esprit?” D’autres n’aiment pas être comparés à la Hongrie, et d’autres encore agissent. Des Danois ordinaires ont réagi prestement sur Internet, et ont usé plus efficacement des médias sociaux que la ministre et son budget publicitaire payé par le contribuable.

Trois internautes ont créé le groupe “Non à la campagne d’intimidation, Bienvenue aux Réfugiés” en juillet, après l’annonce par la ministre de sa campagne d’insertion.

Le groupe Facebook compte 25.000 membres et lève sans discontinuer des fonds pour faire paraître depuis lors des contre-­‐publicités dans les journaux internationaux. Comme l’explique l’administrateur du groupe : “Notre campagne est à plusieurs niveaux. Il s’agit d’établir l’ordre du jour. Nous voulons parler de la manière de parler aux et des réfugiés. Nous ne pensons pas qu’une personne fuyant les bombes ait nécessairement la possibilité d’éplucher les annonces des journaux – ce que nous voulons aussi souligner – les prémisses de la campagne d’intimidation de Madame Støjberg sont erronées.”

Ces contre-publicités sont parues dans le Guardian britannique et le journal allemand Tageszeitung, d’autres suivront si les fonds le permettent. Depuis que les réfugiés arrivent, des Danois apportent de l’aide tous les jours, n’hésitant pas à prendre leur voiture pour les emmener en Suède. Enfin, 40 000 d’entre eux ont manifesté devant le siège du gouvernement pour que celui-ci change de politique.

Manifestement, la société civile danoise a bien mieux compris l’urgence et l’ampleur de la crise et pourrait bien arriver à infléchir un gouvernement dépassé par les événements. Grâce à la spontanéité des Danois, le pays pourra retrouver la position qui a toujours été et doit être la sienne.

Vibeke Knoop

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :