Journal de Juillet 2015: Un exposé passionnant…

Nous avons eu le plaisir de recevoir, lors de notre réunion du conseil du 1° juin, l’historien Marcel Kabanda, venu nous éclairer sur la situation du Rwanda, principalement dans le domaine de la justice exercée après le génocide de 1992.

Nous avons découvert qu’en 1996 déjà, un tribunal international basé à Kigali menait les premières enquêtes et qu’en 1998 près de 80 personnes avaient été jugées.

Cependant, il y eut des jugements dès 1994, mais dans le contexte de l’époque, il était difficile de juger, le génocide ayant démantelé toutes les structures. Devant les carences d’une justice “normale”, les Rwandais ont eu recours à un mécanisme plus traditionnel : la Gacaca qui consistait à rendre la justice sur les collines où des gens se rassemblaient, élisaient des personnes considérées comme intègres et les chargeaient de conduire les jugements. Les jugements Gacaca servaient également à encourager la réconciliation en permettant aux victimes d’apprendre la vérité sur la mort de leurs proches. Ils donnaient aussi aux coupables l’occasion d’avouer leurs crimes, de déclarer leurs remords et de demander pardon devant la communauté. Les tribunaux Gacaca ont officiellement achevé leur mandat en 2012. Ils ont jugé près d’un million de personnes avec à peu près 60% d’acquittements et 40% de condamnations.

A l’international, la Belgique en 2011 a rendu six jugements. La France un jugement en 2015. Deux procès sont prévus pour 2016. La machine judiciaire est en marche et rien ne viendra l’arrêter, les faits étant imprescriptibles.

Dans l’avenir, la déclassification des archives permettra d’établir les responsabilités, notamment de la France… Mais ça prendra du temps!

On sait combien il est important pour les survivants, les victimes d’un génocide et leurs descendants que justice soit faite. C’est pour eux le seul moyen de recouvrer leur dignité, le courage d’aller de l’avant et de pardonner.

C’est un long et nécessaire travail et le Rwanda semble l’avoir bien compris et bien entrepris.

En tout cas un grand merci à Marcel Kabanda pour son exposé clair et précis.

Nous avons beaucoup appris.

Lison Benzaquen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :