Journal de Janvier 2015: Cent ans de négation et de solitude

2015 sera l’année du centenaire du génocide des Arméniens, et centenaire aussi de sa négation (à lire “Mémorial du génocide arménien” de Raymond Kévorkian, Yves Ternon).

A cette occasion Bernard Jouanneau a posé quelques questions à notre ami Serge Tavitian, avocat, membre du conseil de Mémoire 2000, très actif dans le lutte contre le négationnisme.

B.J. — Estimes-tu possible vraisemblable ou impossible que la Turquie reconnaisse le génocide de 1915 ? Quelles sont d’après toi les raisons qui empêchent la Turquie de le reconnaître, comme par exemple l’Allemagne l’a fait pour la shoah ? Crois-tu que la communauté internationale a les moyens de faire pression sur la Turquie pour l’amener à le reconnaître ?

S.T. — En l’état actuel des choses il est selon moi impossible que la Turquie reconnaisse le génocide arménien. Elle n’a toujours pas fait son retour vers le passé et ne l’assume pas. La société turque se ferme et s’arc-boute sur ses principes. Les Arméniens sont toujours victimes de discrimination dans ce pays. Revenir sur le génocide arménien c’est revenir sur la république de Turquie qui s’est construite sur les cendres du génocide arménien. C’est aussi revenir sur l’héritage de Mustafa Kemal Atatürk qui a été l’artisan de la naissance de la Turquie moderne et de l’enterrement du traité de Sèvres qui a fait s’évanouir pour longtemps toute idée d’Etat indépendant. La Turquie s’est construite sur des cendres et un mensonge d’Etat.

B.J. — A l’inverse penses tu que la Turquie peut intervenir sur le plan politique, diplomatique ou économique pour empêcher les Etats de reconnaître le génocide?

S.T.— La Turquie intervient et ne se gêne pas pour toujours employer des moyens diplomatiques propres à stopper toutes velléités de reconnaissance et pour nier l’Histoire. Elle emploie toujours des moyens financiers importants pour poursuivre son œuvre négationniste.

B.J. — Y a-t-il des pays dans lesquels la communauté arménienne est aussi agissante qu’en France pour obtenir que la négation du génocide fasse l’objet d’une répression ?

S.T. — Aux États-Unis, la communauté est très active.

B.J. — Que sais-tu des initiatives en cours en France pour mettre en place une telle répression depuis que le conseil constitutionnel a déclaré inconstitutionnelle la loi que Valérie Boyer avait réussi à faire voter en ce sens par le Parlement au mois de janvier 2012 ? As-tu pris connaissance de la nouvelle proposition du groupe UMP qui tend à incriminer certaines pratiques négationnistes portant sur l’ensemble des génocides du XX° siècle, sous réserve de l’excuse absolutoire de l’histoire. Penses-tu qu’elle ait des chances de recueillir une approbation collective de l’ensemble des formations politiques y compris le Front National ? Est-il important ou seulement souhaitable d’y parvenir avant ou à l’occasion du centième anniversaire, alors qu’il ne reste que relativement peu de temps ?

S.T. — C’est à la fois important et souhaitable. Important car la commémoration est symbolique. Souhaitable car cela rendrait la négation de tout génocide interdite et donc instituerait un universalisme de la répression. Après tout, on raconte que Lemkine a assisté au procès de Tehlirian, cet Arménien qui a assassiné à Berlin au terme d’une des plus grandes chasse à l’homme de l’histoire, Talaat Pacha, le grand ordonnateur du génocide arménien. Jugé en cour d’assises, il fut acquitté. Lemkine est paraît-il sorti bouleversé de cette audience et je veux croire qu’elle a marqué son esprit de juriste et est au moins pour partie à l’origine de sa réflexion ayant conduit à la création de l’infraction de génocide.

B.J. — Estimes-tu préférable d’attendre, comme semblent le penser bon nombre de membres de l’AFAJA, que Le président François Hollande donne suite à sa promesse de revenir sur la question en 2016  ou que la cour européenne des droits de l’homme se soit prononcée sur le recours de la Suisse contre l’arrêt Perincek ?

S.T. — Attendre n’est jamais la solution. Il faut agir sur tous les fronts.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :