Journal d’octobre 2012: quel changement?

Expulsion de Roms à Villeurbanne le 9 août 2012 / Photo Philippe Desmazes AFP.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“Le changement c’est maintenant”… ce slogan on nous l’a seriné durant toute la campagne présidentielle de François Hollande et, en effet, il y a eu changement:nouveau Président, nouveau gouvernement, nouveau programme : bon…

Mais hélas, s’il est une chose qui elle n’a pas changé, c’est la politique envers les Roms avec la poursuite des démantèlements des camps et des expulsions. On peut même dire que le mouvement s’est amplifié puisque 3000 Roms ont été expulsés depuis la mise en place du nouveau gouvernement et que l’on prévoit d’en expulser 7000 autres avant la fin du mois de septembre.

Interrogé, le nouveau ministre de l’Intérieur a considéré qu’en “homme de gauche” il ne pouvait pas supporter que des personnes vivent dans des conditions insupportables…

C’est bien connu : il vaut mieux ne plus avoir de toit du tout (quel qu’il soit) ou être expulsé qu’être mal loti !! C’est ainsi que, sans décision de justice mais par simple circulaire, les Roms ont été expulsés.

Alors ? Droite/gauche même combat ?

Et qu’on ne vienne pas avoir l’indécence de dire qu’il y a des expulsions plus “honorables” ou plus “humaines ” que d’autres. Je ne suis pas certaine que les Roms qui se retrouvent à errer avec leurs balluchons et leurs enfants notent et apprécient la différence.

Quoiqu’il en soit, force est de constater que les Roms, à droite, à gauche en France ou ailleurs encombrent.

On connait le parcours historique de ce peuple et son errance perpétuelle ne lui a pas valu que des amis. La question n’est pas de savoir pourquoi. La question est d’essayer de trouver une solution, sans doute au niveau européen, pour que ces personnes puissent vive dignement sans être perpétuellement pourchassées.

On peut, comme l’a fait Manuel Valls reprendre la phrase de Michel Rocard qui disait “la France ne peut pas accueillir toute la misère du monde” et en être partiellement d’accord, mais on ne peut pas accepter qu’un pays justement comme la France n’ait d’autre recours pour “régler le problème des Roms” que l’expulsion.

On nous dit que ces expulsions se font dans le respect de la loi. Mais si une loi est inique ou trop dure, ne peut-on en changer, ou même l’enfreindre? On parle là d’humains, de vies…Mais il en va desRoms comme de certains autres peuples, ils dérangent parce que différents et on pense qu’ils peuvent tout endurer.

Cela me fait penser à une belle chanson de Georges Brassens qui disait “les braves gens n’aiment pas que l’on suive une autre route qu’eux…” et malheureusement il semble qu’il faille surtout et toujours satisfaire les “braves gens”.

Lison Benzaquen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :