Journal de Juillet 2012: Démocratie irréprochable?

La synagogue d’Oslo (Norvège)

Depuis quelques années, la Norvège, unanimement louée pour sa tolérance et ses efforts en faveur de la paix, a souvent été accusée d’antisémitisme. Pour mieux connaître la réalité, le gouvernement a commandé un rapport, rendu public il y a quelques semaines. L’enquête fut menée par Le centre de l’Holocauste, un musée et centre de recherche – situé dans l’ancienne villa de Vidkun Quisling, principal artisan de la collaboration avec l’occupant nazi pendant la Seconde Guerre mondiale et premier ministre du gouvernement collaborateur.

Selon le rapport, 12,5% des Norvégiens sont antisémites et 19% pensent que les juifs dans le monde travaillent de manière occulte pour promouvoir les intérêts juifs. Un Norvégien sur quatre pensent que les juifs se croient meilleurs que les autres, 10% les trouvent antipathiques, 8% n’en veulent pas comme voisins.

-Ce n’est pas tolérable, conclut le chercheur responsable du rapport, Øivind Kopperud.

-Certains chiffres sont effrayants, dit-il. Ils ne sont pas toujours pires que dans d’autres pays européens, mais choquent davantage dans un pays politiquement et économiquement stable, l’une des meilleurs démocraties du monde. Surtout, dit M. Kopperud, il n’y a que très peu de juifs en Norvège (1500). Les sondés n’ont pas d’amis, voisins ou collègues juifs, mais parlent dans les sondages des “juifs imaginaires”, ou du “mythe juif”.

Contrairement à ce qu’on pensait, il n’y a pas de liens directs avec le conflit israélo-palestinien, même si une majorité de Norvégiens sont propalestiniens. En fait, ceux-ci sont moins antisémites…

Enfin, les sondés sont encore plus intolérants envers les Musulmans, les nombreux Somaliens refugiés en Norvège ou les Roms.

En dehors des chiffres, il y aussi une réalité. Des enfants juifs sont victimes de blagues antisémites, et des jeunes sont insultés avec des phrases telles que tu aurais dû brûler à Auschwitz. La synagogue d’Oslo a été l’objet de plusieurs attaques, dont une à l’arme automatique en 2006, et est aujourd’hui protégée par des barrières permanentes.

Pourquoi une telle attitude? Le rapport avance une explication: une partie est certainement due à l’ignorance. En fait, les juifs furent interdits d’accès au royaume pendant des siècles. Il fallait une autorisation particulière pour se rendre en Norvège, et seulement à titre provisoire.  Jusqu’en 1851, un paragraphe de la Constitution maintenait cette interdiction. Le paragraphe anti-juif fut enfin abrogé grâce au combat acharné de l’un des plus grands poètes norvégiens, Henrik Wergeland.

Øivind Kopperud au Centre de recherches sur l’Holocauste et les minorités religieuses (Oslo)

En 1940, il y avait environ 2000 juifs en Norvège. Quisling et la police norvégienne aida activement l’occupant à les arrêter. Au total 768 juifs norvégiens furent déportés, dont seulement 34  survécurent. 1100 juifs furent sauvés, la plupart en passant en Suède.

Il a fallu longtemps avant que les Norvégiens admettent que certains d’entre eux avaient participé à l’arrestation et la déportation des juifs. Ce n’est qu’en 2012 que le premier ministre, Jens Stoltenberg, demanda pardon au nom du gouvernement. Le 27 janvier, jour de l’Holocauste, M. Stoltenberg déclara: Aujourd’hui, je pense qu’il est opportun pour moi d’exprimer nos plus sincères excuses pour ce qui s’est produit sur le sol norvégien. Il ajouta : Les juifs d’aujourd’hui, dans notre pays, vivent dans la peur. Ils ont peur d’être “démasqués” en tant que juifs. Nous ne pouvons pas accepter cette réalité en Norvège. Personne ne devrait avoir à cacher sa foi, son identité culturelle ou orientation sexuelle. La Norvège devrait être un endroit sûr pour les Juifs, et nul – aucun individu, aucune minorité – ne devrait avoir à vivre dans la peur dans ce pays.

Ce fut quelques mois avant la publication du rapport, qui préconise un certain nombre de mesures: mieux enseigner l’histoire juive et combattre l’antisémitisme, refaire un sondage identique régulièrement et enregistrer sytématiquement tout acte d’antisémitisme et crimes dictés par la haine. Il faut que ces mesures et d’autres qui s’imposent soient mis en oeuvre d’urgence.

Nous savons que la Norvège se situe un peu dans la périphérie du monde. Ce qui fait que la petite population juive ici est un peu à la périphérie du monde juif, disait Ervin Kohn, leader du Culte Mosaïque à Oslo en accueillant la conférence des rabbins européens début mai.

Organiser une telle conférence en Norvège dans ce contexte ne fut pas neutre. La démocratie norvégienne se doit d’y répondre.

Vibeke Knoop

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :