Journal d’Avril 2011 : « CHRISTIANREIN ? »

Les soulèvements actuels des peuples tunisien, égyptien, bahreini, yéménite, libyen ou syrien, qui ouvrent un immense espoir et des perspectives de démocratisation dans le monde arabe tout entier, ne doivent pas nous faire oublier ce qui s’est produit récemment en Irak et en Egypte à l’encontre des minorités chrétiennes. Les attaques sanglantes de Bagdad, Mossoul, Alexandrie, démontrent que la terrible et séculaire persécution des chrétiens en terre d’Islam perdure et s’accentue.

. Bagdad. Le saccage du 5 décembre 2010 de la cathédrale Sayidat al-Najat est l’un des plus meurtriers commis contre les chrétiens en Irak: 46 morts, 60 blessés; 7 morts, 20 blessés parmi les policiers. Le vicaire des syriaques catholiques, Mgr Pios Kasha, déplore “un vrai carnage”. “C’est certain, les membres de ma communauté vont tous quitter l’Irak”.

. Mossoul. 8 assassinats de chrétiens depuis fin 2010. Ils fuient et cherchent asile dans les environs de la ville. Pour le prêtre du clergé de Mossoul, Amer Youkhanna, ses coreligionnaires “n’ont pas d’autre mot qu’extermination. Ceux qui veulent instaurer l’état islamique en Irak, avec Mossoul pour capitale, veulent que la ville n’ait plus un seul chrétien parmi ses habitants”.

. Egypte. Alexandrie, 21 Janvier 2011. Le sang des coptes a une nouvelle fois coulé. Pendant la célébration du Noël orthodoxe: 21 morts, 79 blessés dans un attentat à l’explosif. Au Caire, le 8 Mars 2011, dans le quartier du Moqattam, un affrontement entre coptes et musulmans a fait 13 morts et plus de 100 blessés.

Cette flambée soudaine dans le monde arabo-musulman contre sa minorité chrétienne, n’est que la perpétuation d’une litanie de persécutions que les chrétiens, présents bien avant l’Islam dans ces contrées, ont subi au cours des âges.

Mais aujourd’hui, avec la montée de l’intégrisme, les réactions de rejet des autres religions s’intensifient. Il suffit d’une étincelle, d’un mensonge et tout s’enflamme. Cette fois-ci, c’est une rumeur fantasmatique émanant d’un groupe djihadiste affirmant que des musulmanes seraient cloîtrées dans des églises pour les convertir de force. Cela rappelle les moyenâgeuses inventions des chrétiens contre les juifs accusés d’enlèvements d’enfants, qui déclenchaient jadis jacqueries et pogroms…

Survivants d’une longue histoire

Que sont ces communautés chrétiennes d’Orient?, ces coptes d’Egypte, ces maronites du Liban, ces Assyro-Chaldéens d’Irak,  ces melkites, syriaques-orthodoxes, nestoriens, arméniens, grec-catholiques, grec-orthodoxes, etc…, toutes ces branches chrétiennes séparées, et même schismatiques, mais toutes issues du tronc commun? Les définir serait trop long. Ils sont les survivants de la longue histoire de cette religion née au Moyen-Orient, persécutée d’abord par les Romains, jusqu’à l’empereur Constantin, puis plus tard par l’Islam conquérant.

Que dit le Coran sur les religions antérieures? On ne peut citer ici les impérieuses sourates contre les autres religions (Sourate III verset 79; Sourate IV verset 59). Mais référerons-nous à la Sourate IX, verset 29, qui différencie païens et incroyants des autres, les religions du Livre. Lire ces sourates est indispensable.

Ceux du Livre, – malgré cette dernière sourate disons, plus ”tolérante”, qui définit la ”dhimmitude” – ont tout de même eu à subir les tourments imposés par la nouvelle croyance. Ceux qui sont à l’extérieur de l’Oumma ne peuvent être, au mieux, que tolérés. Le monde est alors divisé en deux parties: la “Maison de l’Islam” et la “Maison de la guerre”. Un siècle après la mort du Prophète, un énorme pan de la chrétienté, y compris ses Lieux Saints, sera islamisé par la force. De longues et tragiques guerres saintes enflammeront l’Orient et l’Occident. En 15 siècles, la coexistence entre chrétienté et Islam, n’est jamais allée de soi.

La cassure entre la croix et le croissant date des croisades. Celles-ci, pour Amin Maalouf, “sont ressenties par les Arabes aujourd’hui encore comme un viol”. Les “péchés” de l’Occident, croisades d’abord, colonisation huit siècles plus tard, sont considérés par les fondamentalistes comme des agressions majeures non digérées. Et les chrétiens orientaux, malgré leur diversité, leur “arabité” et leur implantation séculaire en Orient, sont perçus peu ou prou comme des croisés, des représentants de l’Occident honni. Les idéologues islamistes ne veulent pas de diversité dans la maison de l’Islam, et donc des terres d’Islam libérées des autres religions, fussent-elles du Livre. Une terre “christianrein”, comme Hitler voulait une “judenrein”.

Vers l’exode des chrétiens d’Orient ?

Est-il alarmiste de prédire l’extinction des chrétiens d’Orient? Les attentats des terroristes islamistes pour spectaculaires qu’ils soient n’occultent pas le fait que les chrétiens vivent chaque jour brimades et humiliations, et sont considérés comme citoyens de seconde zone. Stigmatisation qui génère la violence brutale.

A chaque éruption, l’onde de choc se propage aux pays voisins, et l’exode s’accroît. A part en Syrie, où le pouvoir se dit protecteur des chrétiens, et qui est souvent une destination d’exil, les familles qui le peuvent quittent leurs pays pour l’Europe, les Etats Unis, l’Australie ou le Canada.

Les chrétiens sont passés en 80 ans de 15% de la population des pays du Moyen-Orient, à 6% aujourd’hui. 300 à 500 000 coptes seraient exilés aux U.S.A. En 10 ans, la moitié des chrétiens d’Irak est partie ou s’est réfugiée au Kurdistan semi-autonome voisin. A Bethléem, ils ne sont plus que 12% de la population quand il y a seulement vingt ans, la ville était à majorité chrétienne. Au Liban, jadis majoritairement chrétien, l’exode continue. L’hémorragie, inexorablement, s’amplifie.

Il serait simpliste de ne rendre responsables de ce phénomène que les seuls intégristes musulmans. Sans nier ce facteur, primordial, on doit aussi invoquer l’instabilité politico-économique de ces pays qui pousse les familles vers des cieux plus cléments.

Que serait un Moyen-Orient vidé de ses chrétiens? D’abord, la victoire de l’obscurantisme le plus opaque. Ce serait catastrophique aussi pour les musulmans, qui s’enfermeraient dans un repli confessionnel et culturel et dans un délétère isolement. Cela apporterait aux tenants du choc des civilisations, la démonstration de l’impossibilité d’une coexistence entre communautés différentes dans des sociétés pluriculturelles et ouvertes.

Les autorités religieuses musulmanes restent hélas, souvent silencieuses devant ces actes barbares perpétrés au nom de l’Islam. Saluons tout de même le courage de certains intellectuels, d’Abdewahab Meddeb, Malek Chebel à Soheib Bencheikh, scandalisés par ce qui vient de se produire à Bagdad, Mossoul ou Alexandrie et qui militent depuis toujours pour une séparation du religieux et du politique. Notre devoir est de les soutenir.

Le réveil arabe, ce vent de liberté qui souffle actuellement du Maghreb au Machrek peut-il faire évoluer la situation et faire éclore un Islam des Lumières?

On ne remarque aucun appel aux forces de l’obscurantisme dans les révoltes actuelles des populations contre leurs despotes. C’est un signe très positif. Des coptes, malgré l’attentat récent d’Alexandrie, cotoyaient d’ailleurs dans l’insurrection, leurs compatriotes musulmans.

A contrario, la montée du fondamentalisme et du repli sur soi accentuerait inévitablement l’exode et la diaspora chrétienne.

A terme, la chrétienté moyen-orientale pourrait s’éteindre. Ou des solutions drastiques seraient mises en œuvre comme celle qui vient de prévaloir au Sud-Soudan, c’est-à-dire, la séparation…

On y songerait déjà, au Liban.

Maurice Benzaquen

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :