La SNCF fait ses excuses : impavide devant la moralité, elle cède aux dollars

Il aura fallu le risque de perdre un marché, mais la SNCF finit par laisser tomber son argument d’irresponsabilité. Juridiquement valable, sans doute, mais moralement abject. Sur RTL: dr :

C’est une première. La SNCF a présenté des excuses pour avoir transporté des Juifs dans les camps de la mort pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est le patron de l’entreprise, Guillaume, Pépy qui les a formulées en personne lors d’un voyage Outre-Atlantique, début novembre. Le groupe français a cédé à la pression des Etats-Unis, qui menaçaient de lui refuser l’accès à des appels d’offres pour la construction de plusieurs lignes ferroviaires en Floride et en Californie.

SOCIETE – Son président a dit sa «profonde peine» et ses «regrets» à des élus américains et à des associations juives…

La SNCF a cédé. L’entreprise, par la voix de son patron, Guillaume Pépy, a pour la première fois présenté des excuses pour avoir transporté quelque 76.000 Juifs vers les camps de la mort pendant la Seconde Guerre mondiale, rapporte ce vendredi RTL.

Guillaume Pépy s’est rendu Outre-Atlantique début novembre, pour rencontrer des élus de l’Etat de Floride et des associations juives. Il leur a remis une déclaration solennelle, et leur a dit sa «profonde peine» et ses «regrets» pour les conséquences des actes de la SNCF «effectués sous la contrainte de la réquisition».

Appel d’offres

La SNCF a ainsi cédé à la pression des Etats-Unis, qui menaçaient de lui refuser l’accès à des appels d’offres pour la construction de plusieurs lignes ferroviaires en Floride et en Californie. Ce voyage est en effet intervenu au moment même où étaient organisées les présentations des projets en lice pour la ligne Tampa-Orlando en Floride, qui pourrait être achevée en 2014.

L’entreprise avait jusqu’à présent insisté sur le fait que «les cheminots étaient sous le joug de l’occupant nazi, sous menace de mort». Guillaume Pépy envisagerait également selon la radio d’aménager l’an prochain un lieu de mémoire près de la gare de Bobigny, d’où partaient les convois emmenant les prisonniers du camp de Drancy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :