Notre Journal de juillet 2010: séance débat du film « Autopsie d’un mensonge »

Autopsie d'un mensonge de Jacques Tarnéro

Documentaire de Jacques Tarnéro et Bernard Cohn.

Séance du 18 mai 2010

Thème : le négationnisme

Débatteur : Bernard Jouanneau

Il fallait que Mémoire 2000 passe ce film et montre à des jeunes ce qu’est le négationnisme, ses ravages et hélas sa permanence.

De nombreux historiens, journalistes et bien entendu notre président Bernard Jouanneau qui ce matin là va animer le débat, ont participé à cet intéressant documentaire de Jacques Tarnéro.

Le film va démontrer que le négationnisme est une idéologie, basée sur le déni de faits avérés, dénonçant l’assassinat de millions de juifs, et de tziganes, en niant notamment l’existence des chambres à gaz. Un film ardu peut-être mais qui a été projeté devant une centaine d’élèves de 1ère et de 3ème très attentifs.

Dès la première question, on est dans le vif du sujet : “Quelle est la différence entre le négationnisme et le révisionnisme?”

Ceci donne à notre débatteur l’occasion de bien définir ce que recouvrent ces deux termes et de montrer qu’à l’inverse du premier qui est un véritable mensonge, le second terme concerne une démarche critique d’historiens. Mais il n’en reste pas à ces définitions, il aborde d’emblée un de ses sujets favoris : que tout génocide porte en soi la démarche négationniste et que ce danger a continué d’exister bien après le nazisme. Une phrase résume son propos “ le génocide est une négation de l’autre parce qu’il est l’autre”…

Le débat se poursuit et s’approfondit grâce à un élève qui lui pose une bonne question “qu’est-ce qui a pu pousser des gens à être des négationnistes ?” Bien sûr l’antisémitisme est la base permanente de leur politique, mais il y a aussi l’utilisation des médias qui ont donné audience à ces idéologues, comme les interviews de Faurisson à Europe 1 (on voit dans le film Ivan Levaï s’en repentir amèrement…) ou dans le journal Le Monde. Et aujourd’hui Internet a pris le relais et les sites négationnistes se multiplient et sont difficilement contrôlables.

“Est-ce que les négationnistes ont apporté des preuves de ce qu’ils avancent ?” demande un élève. Un autre élève lui répond par la négative. B. Jouanneau cite les propos d’Eichmann lors de son procès, la découverte de factures de la fabrication des portes des chambres à gaz avec les “œilletons”, des boîtes de zyklon B, des plans des camps d’extermination, résultats des décisions prises lors de la conférence de Wannsee en janvier 1942 sur la solution finale.

Mais la bête est toujours là dit en conclusion le Président de Mémoire 2000 dont on connaît les succès dans la dénonciation des dires des négationnistes et dans la condamnation de certains d’entre eux.

Il interpelle les jeunes : “Soyez vigilants, veillez à lutter contre toute idée fausse, et engagez-vous ! Faites le au nom de notre dénominateur commun : l’humanité”.

Belle conclusion n’est-ce pas, pour notre dernière séance de l’année ? Aussi donnons-nous rendez-vous aux fidèles enseignants qui ont permis à 1500 élèves depuis octobre dernier de voir des films traitant autant de la mémoire que de la réalité d’aujourd’hui, et de participer à des débats toujours très animés et espérons le, instructifs !

Un grand merci à tous et à l’année scolaire prochaine !

Claudine Hanau

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :