Baromètre HALDE/OIT

Augmentation des personnes s'estimant victimes de la discrimination au travail

Lu dans 20 Minutes :

ETUDE – La direction et les supérieurs hiérarchiques sont essentiellement désignés par les salariés…

La crise, un engrais pour les discriminations D’après le baromètre de la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) et de l’Organisation internationale du travail (OIT) révélé hier, le nombre de personnes s’estimant victimes de discrimination au travail serait en constante augmentation depuis trois ans : 36 % dans le privé en 2010 (contre 28 % en 2009) et 26 % dans la fonction publique (contre 22 % en 2009). « Ces chiffres ne reflètent pas totalement la réalité car beaucoup de personnes n’ont pas conscience d’être discriminées. Elles ont totalement interiorisé l’injustice qu’elles subissent », souligne Louis Schweitzer, président de la Halde. Sans surprise, l’origine reste le premier motif de discrimination cité par les salariés du privé, suivi par la grossesse et l’âge. L’ordre diffère dans la fonction publique où la grossesse arrive en premier, suivi de l’âge.

L’autocensure progresse

Signe de résignation, les victimes de ce fléau dans le privé ont de plus en plus tendance à garder le silence (40 % en 2010 contre 32 % en 2009). Une absence de réaction qui s’explique par un sentiment d’impuissance, car 55% estiment que parler n’aurait rien changé à la situation. Les fonctionnaires ont, de leur côté, beaucoup plus tendance à se défendre puisque la moitié d’entre eux n’hésite pas à dénoncer les faits à leur direction. Face à ces résultats désolants, Louis Schweitzer a rappelé que les progrès en matière de lutte contre les discriminations n’étaient possibles que si ce sujet était «une préoccupation pour le chef d’entreprise et la DRH» avec «un responsable diversité en interne chargé de stimuler ses collègues sur cette question».
Apportant sa pierre à l’édifice, la Halde a publié un guide pour aider les responsables des collectivités territoriales à mettre en place des actions de prévention des discriminations. Par ailleurs, elle a interrogé pour la quatrième fois 250 entreprises du CAC 40 pour connaître leurs pratiques dans ce domaine. Mais cette année, 76 d’entre elles n’ont pas répondu, contre 40 l’an passé. Signe que leur vigilance baisse?

—-
Retrouver l’étude sur le site de la HALDE ICI.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :