« Les Citronniers » revu par Ilan A.

Travaux d’élèves

Séance du jeudi 12 novembre 2009
Les Citronniers
Réalisé par Eran Riklis

C’est toute l’histoire du conflit du Moyen-Orient qui s’inscrit en filigrane dans Les Citronniers, le très beau film du réalisateur israélien Eran Riklis. Vous pouvez en lire le compte rendu de notre séance du 12 novembre 2009 ICI.

Suite à cette projection, nous avons reçu quelques textes rédigés par les élèves de la classe de 3ème A collège Pierre de Ronsard (Paris 17ème), que nous avons le plaisir de reproduire ici. Le thème proposé par leur professeur était le suivant : Salma et Mira se rencontrent et peuvent enfin se parler. Imaginez leur conversation.

Voici le texte d’Ilan A.

Salma, l’agricultrice et Mira, la femme du ministre israélien se rencontrent après l’incident du tir de fusil tiré, a priori du verger de la femme âgée palestinienne.

C’est tout d’abord Mira qui fait le premier pas en apercevant Salma en train de pleurer dans sa cuisine. : “Bonjour Madame Salma, avant de commencer à discuter, j’aimerais avant tout vous confier que je ne suis pas censée être là et que je me suis permise de grimper au dessus du grillage qui nous sépare pour enfin pouvoir communiquer et parler des cauchemars qui nous hantent tellement depuis de nombreuses années“

Salma émue de l’arrivée de sa voisine : “ Chère voisine, je suis éblouie, tellement ravie et joyeuse que nous puissions enfin discuter calmement, seule à seule, sans aucune sécurité, de femme à femme, d’humain à humain. Voulez-vous de la limonade ?“

Mira, contente de la réaction de sa voisine : “ Avec joie…, hum elle est excellente, c’est vous qui l’avez faire ?
—Oui, dit Salma, avec les citronniers que vous voulez malheureusement déraciner !
Mira, honteuse : “Ecoutez, Salma, je ne pense pas que nous soyons ici pour discuter d’une boisson, mais pour mettre la situation au clair. Je suis née en terre d’Israël et vous êtes née ici en Cisjordanie, nous tenons chacune à notre terre, mais aujourd’hui, nous souffrons trop, beaucoup trop. Si je suis venue habiter là, c’était pour me sentir libre, respirer, tout ça grâce à vos citronniers merveilleusement entretenus. De plus, j’aimerais m’excuser pour le dérangement causé par mes ouvriers…“
Salma qui lui coupe la parole :“Vous avez raison sur toute la ligne, mais cette ligne verte qui nous sépare, ne me dérange pas seulement moi, vous aussi. La Palestine souffre, Israël aussi souffre, la nature souffre, le monde entier souffre ! Tout le monde y perd dans cette guerre de territoire et de haine qui nous monte les uns contre les autres comme de véritables montres. Mettons ces malheureux citronniers de côté et unissons-nous contre cette guerre pour faire avancer les choses !”

Mira était révoltée comme jamais contre cette guerre qui dure depuis trop longtemps !
“Cela doit cesser !” Une accolade suivit ces trois derniers mots…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :