La « jurisprudence Girot » s’appliquera-t-elle à Brice Le Blanc ?

Lu dans Le Monde :

Sur cette vidéo que s’est procurée Le Monde, le ministre de l’intérieur, Brice Hortefeux, pose pour la photo en compagnie d’un jeune militant, samedi 5 septembre, lors de l’université d’été de l’UMP à Seignosse, dans les Landes. « Il ne correspond pas du tout au prototype », plaisante M. Hortefeux en référence à l’origine arabe du jeune homme, avant d’ajouter : « Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes. »

Le militant UMP qui apparaît sur cette vidéo, interrogé par Le Monde.fr, refuse d’y voir un dérapage et défend le ministre de l’intérieur : « Ça a été entièrement sorti du contexte. Mon secrétaire départemental blaguait avec le ministre parce qu’il parle auvergnat et c’est de là que c’est parti. » Visiblement énervé d’apparaître ainsi sur ces images, il affirme : « C’est honteux. Je suis arabe mais il m’a tout à fait respecté, ce n’était pas du tout mal placé. Et je ne considère pas que c’est un dérapage. »

Contacté par Le Monde.fr, le ministère de l’intérieur a fait parvenir un communiqué de presse qui « dénonce une vaine et ridicule tentative de polémique ». Selon le texte, la phrase de Brice Hortefeux – « Quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes » – fait « référence aux très nombreux clichés qu’il venait de prendre avec la délégation auvergnate ».

Le communiqué précise que « pas un seul mot de Brice Hortefeux ne fait référence à une origine ethnique supposée d’un jeune militant ». Sur RTL et sur la chaîne d’information iTélé, le ministre a également assuré qu’il ne faisait « aucune référence à une quelconque origine ethnique », mais parlait des Auvergnats. « Certains cherchent la polémique a tout prix », a-t-il ajouté.

Publicités

One Response to La « jurisprudence Girot » s’appliquera-t-elle à Brice Le Blanc ?

  1. marcnaimark dit :

    Je m’amuse à lire que M. le Ministre (et le militant) continuent à plaider qu’il n’y avait aucune référence ethnique, puisqu’il s’agissait de « trop d’Auvergnats » et pas trop d’Arabes… Ce n’est certes pas la même chose dans la réalité, le racisme anti-Arabe et le « racisme » anti-Auvergnat… mais M. Hortefeux fait fort en prétendant que sa remarque n’aurait aucune connotation ethnique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :