« Un acte idiot et gratuit »?

Petit commentaire : les attentats sont rarement « gratuits ». Ils constituent un investissement payant dans la haine et la peur.

Marseille: un engin incendiaire jeté contre une école juive
AP | 08.09.2009 | 17:31

Un engin incendiaire artisanal qui serait composé de bombes aérosol a été jeté mardi en fin de matinée contre une école juive du Xe arrondissement de Marseille, a-t-on appris de source judiciaire. Alors que l’école Ort Bramson a été peu touchée, le préfet de police des Bouches-du-Rhône Philippe Klayman a indiqué qu’il avait demandé aux services de police « d’intensifier les rondes et les patrouilles aux abords des établissements scolaires et des édifices religieux ».

Une haie de cyprès a été détruite par les flammes sur une vingtaine de mètres, ainsi que quatre véhicules stationnés devant l’établissement situé rue des Forges, dans le quartier de La Capelette. L’école n’a elle-même subi que des dégâts légers. Les vitres de la cantine ont été brisées, alors qu’un volet roulant et une gouttière ont fondu sous l’effet de la chaleur. Les élèves ont été mis en sécurité, mais aucun blessé n’est à déplorer.

Trois bombes aérosol qui auraient pu être reliées entre elles ont été découvertes sur les lieux de l’incendie.

Les faits auraient été commis par un ou plusieurs individus, indique-t-on de source proche de l’enquête. Le procureur de la République de Marseille Jacques Dallest a dénoncé « un acte idiot et gratuit« , rappelant que « le feu n’est jamais anodin ». « Un riverain aurait aperçu quelqu’un de jeune », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse. L’affaire a été confiée au Groupe des violences urbaines (GVU) de la Sûreté départementale de Marseille. Aucun tract ni aucune inscription n’a été retrouvé sur les lieux de l’incendie. Aucune interpellation n’a eu lieu pour l’heure.

Janine Ecochard, vice-présidente du conseil général, déléguée à l’éducation, a déploré « un acte malveillant » qui « suscite réprobation et inquiétude » et « déshonore ses auteurs ». « On a malheureusement tout lieu de penser qu’il s’agit d’un incendie criminel », a insisté Isidore Aragones, le président du Conseil représentatif des institutions juives (CRIF) Marseille-Provence.

Les experts de l’identité judiciaire ont procédé sur place à des prélèvements qui vont être analysés par le laboratoire de police technique et scientifique de Marseille. Un appel à témoins a été lancé dans la soirée, invitant toute personne qui aurait assisté à des actes ou surpris un comportement suspects à téléphoner au 04-91-39-82-86. L’incendie volontaire est puni de dix années de prison, a précisé le procureur Dallest. AP

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :