Programme 2009-2010 : « La Journée de la jupe »

Séance du 13 octobre 2009
La laïcité
La Journée de la jupe
Date de sortie : 25 Mars 2009
Réalisateur :  Jean-Paul Lilienfeld
Débatteur : Elisabeth Martin
Avec Isabelle Adjani, Denis Podalydès, Yann Collette
Film belge, français.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 1h 28min.
Année de production : 2008

Un collège difficile, quelque part en banlieue. Une enseignante (Isabelle Adjani) tente d’y faire apprécier à sa classe les vertus de Molière. Elle ne recueille qu’indifférence, quolibets et insolences. Un pistolet s’échappe soudain du sac d’un petit caïd. A bout de nerfs, la prof s’en empare et prend sa classe en otage. La peur change soudain de camp. Tandis que le Raid investit l’établissement et commence à négocier à l’aveuglette, Sonia l’enseignante se lance dans un long cours de morale civique, clouant au pilori les croyances rétrogrades et le machisme des petits durs qui font régner la terreur.

Compte-rendu de notre séance-débat par Claudine Hanau

Film choc, s’il en fut et débattrice tout aussi choc ! Tout était réuni pour que la première séance du programme 2009/10 consacrée à la projection du film de J.P. Lilienfeld, soit une vraie réussite.

On connaît le scénario du film : une jeune enseignante, interprétée par Isabelle Adjani, confrontée à l’insubordination de sa classe, la prend en otage et oblige ses élèves à lui obéir sous la menace d’un révolver appartenant à l’un d’eux.

Succès du film sans doute un peu caricatural, mais qui traite sans complexe des questions qui se posent aujourd’hui aux enseignants, aux responsables politiques et aux parents. Succès aussi du à la personnalité et à la compétence de notre débattrice, Elisabeth Martin, enseignante de l’Académie de Versailles.

D’emblée elle a suscité d’innombrables questions des élèves et de certains professeurs présents, y a répondu sans faille. Elle a mené le débat jusqu’à la conclusion à laquelle elle souhaitait aboutir : souligner l’importance de l’éducation dans le “devenir” de chacun, ne laisser personne sur la route et, sans nier la responsabilité du corps enseignant, insister sur celle des élèves qui doivent se prendre en charge…

Quel dommage de ne pouvoir consacrer tout notre journal pour reproduire ce débat parfois passionné à la mesure du film qui l’avait précédé.
La question de l’autorité a été abordée très vite : elle semble préoccuper particulièrement les jeunes gens. On veut bien l’accepter disent-ils, s’ils sentent que leur professeur aime la matière qu’il enseigne. “Il faut qu’il nous donne envie d’apprendre” (mais ont-ils toujours cette envie?)

Ils critiquent vivement ceux qui vont trop “dans leur sens” comme celui  d’Espagnol dans le film qui “copine” avec ses élèves pour, dit-il, avoir la paix, ou comme celui d’Entre les murs.

Autre problème qui les préoccupe : la responsabilité des parents. Ils ont été choqués par l’absence des parents évoquée dans le film. Beaucoup semblent ne pas vouloir savoir ce que font leurs enfants en classe et cela les choquent.

Un des thèmes majeurs dans le film mais qui a peu donné lieu à discussion est celui du sexisme, du mépris pour les filles. On a l’impression qu’ils ont peur d’aborder le sujet…

Jusque là le débat était assez calme. Mais la réflexion d’un élève en a fait bondir quelques uns : On est en classe pour avancer, pas pour reculer. Or il y en a qui font reculer la classe. Et puis, ajoute-t’il, ce n’est pas toujours le fait d’un seul élève mais celui de tout un groupe très soudé derrière lui. Que faire? “Les mettre à part” (hurlements dans la salle!) envoyer les bons élèves dans le Privé?

Elisabeth Martin fait front. Il faut rester “ensemble” et pas “en arrière”. Elle insiste sur la responsabilité de chacun qui s’exerce à l’école comme dans la vie.

L’institution est là pour mélanger et non pas mettre à part. C’est aussi le devoir des élèves qui doivent aider ceux qui sont en difficulté et agir dans le respect des uns et des autres.
Vaste débat qui ne sera pas résolu ce matin là mais qui donnera sûrement à réfléchir à tous ces jeunes. Espérons qu’ils en discuteront longuement en classe et dans les couloirs !

Claudine Hanau

Publicités

One Response to Programme 2009-2010 : « La Journée de la jupe »

  1. […] choc, s’il en fut et débattrice tout aussi choc ! Tout était réuni pour que la première séance du programme 2009/2010 consacrée à la projection du film de J.P. Lilienfeld, soit une vraie […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :