Tribune libre : Un deuxième clip contre le viol, bien meilleur

Il y a quelques semaines, Marc Naimark a émis des critiques sur le clip de Clara Morgan censé représenter une action contre le viol. Il ne semble pas avoir été le seul à trouver le propos du clip mal adaptés à la réalité du viol, crime de violence et non pas un simple désir mal contrôlé, comme témoigne la réponse d’une autre actrice, retrouvée dans un article de 20 Minutes :

Clara Morgane contre le viol: la réponse de Nina Roberts en vidéo
Créé le 10.06.09 à 18h43 | Mis à jour le 10.06.09 à 18h48
VIOLENCE – L’ex-star du X répond à sa consoeur dans un spot nettement moins glamour mais plus réaliste…

Une actrice porno dans une campagne vidéo contre le viol. L’idée, provocante, avait pour but de susciter le débat. Nina Roberts, elle aussi ex-star du X, a trouvé «l’idée super bonne» mais a jugé la prestation de sa consoeur Clara Morgane un peu «gentillette». Elle a donc décidé, avec le collectif 2laloose, de tourner un spot qui soit «à la hauteur de la violence qu’il dénonce».

Ni flou ni ralenti esthétiques

«Le viol, ce n’est pas du sexe, c’est un crime. C’est ce que montre ce spot», explique Nina Roberts sur son blog, en exergue de la vidéo. Le film, en effet, montre ce que ne suggère même pas celui du collectif féministe contre le viol (CFCV), et la scène débute là où Clara Morgane s’arrête. «On a voulu faire un clip style « sécurité routière »», explique-t-elle à 20minutes.fr.

Ici pas de flou ni de ralenti, «notre spot ne montre aucun artifice glamour issu du monde du X», indiquent les membres de 2laloose sur leur site. Juste la violence des coups et les cris de la victime, mais aucune partie intime.

Pas une affaire de «femme aguichante» et de «plombier lubrique»

«Nous avons vu la vidéo « Kan C Non » de Clara Morgane… Et comment dire… On a trouvé l’idée bonne, mais la forme discutable», poursuit l’équipe. Ce qui n’est pas passé, c’est «le facteur “femme aguichante”» présent dans la vidéo mettant en scène Clara Morgane, mais aussi l’image du «plombier lubrique».

«C’est pas “l’inconnu dans la nuit” qui est le plus à craindre… Mais, un ex-petit ami, un collègue, un patron, un oncle», explique le collectif. C’est pourquoi le clip de Nina Roberts se termine sur cette statistique: «74% des victimes connaissaient leur agresseur».

Pas seulement pour la bonne cause

L’objectif est de défendre une cause, donc, mais pas seulement, avoue Nina Roberts à 20minutes.fr. «Ca fait cinq ans que j’ai arrêté le porno», explique-t-elle pour justifier son besoin de médiatisation actuel. Pour elle, sur le Web, «Clara est un mot-clé, elle est super bankable».

C’est aussi pour ça qu’elle a voulu associer son nom au sien, et promouvoir ainsi l’équipe 2laloose, dont elle fait partie, elle qu’elle a décidé de développer prochainement. Une opération de com pour la bonne cause, mais aussi pour «réhabiliter les actrices porno, montrées du doigts comme les responsables des tournantes ou des viols».

Attention, cette vidéo montre des images violentes qui peuvent choquer les plus sensibles

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :